Terre De Dieu Et Des

Les Dieux de la Terre
by Khalil Gibran

Dernier livre paru du vivant de Khalil Gibran (1883-1931) auteur du célèbre Prophète, moins d’un mois avant sa mort, et à ce jour inédit en français, Les Dieux de la Terre est un dialogue entre trois dieux qui incarnent trois tendances magnifiées du cœur humain, mais aussi la projection du ” moi ” gibranien en trois étapes de son évolution. Le premier dieu, las et dégoûté du cycle récurrent de la vie qui ne lui apporte plus rien, n’aspire qu’à son propre anéantissement. Le second est animé par une volonté de puissance et jouit de pouvoir jouer avec la destinée de l’homme. Tandis que le troisième qui est aussi le plus jeune, est intimement convaincu que I’amour est l’unique sens fondamental de la vie. En conduisant les deux premiers dieux sur le chemin de la beauté, le troisième dieu triomphe, car il a su leur rendre l’amour accessible. Mais a la différence des autres livres de Gibran, dans lesquels il exalte un amour universel et panthéiste, Les Dieux de la Terre est le chant mélancolique de l’amour d’un homme pour une femme.

L’ombre de Dieu sur terre
by Anne Marie Reijnen

Cet essai de théologie renouvelle la compréhension d’un aspect cardinal du christianisme, l’incarnation. Deux voies d’accès sont privilégiées, la première, un symbole poétique – “l’ombre de Dieu sur terre” -; la seconde, une catégorie prophétique et politique, “l’engendrement”. De telles notions indiquent que la christologie est tributaire à la fois du mythe et de l’histoire. Après l’examen de trois conceptions classiques de l’incarnation (Athanase, Anselme, Luther), l’auteur aborde les Vies de Jésus du 19e siècle allemand. Viennent ensuite des réflexions sur le Christ noir des théologiens noirs américains. Parallèlement, Anne Marie Reijnen plaide pour la réhabilitation du titre christologique Fils de David dans le cadre du dialogue intensifié entre le judaïsme et le christianisme. Ce livre reprend une problématique fondatrice de la foi chrétienne en la replaçant dans une perspective contemporaine.

Terre-Dieu
by Bernard Farinelli

Un retour aux sources bouleversant…

Jean revient à Terre-Dieu pour enterrer son père. La ferme, en ruine, est promise à une vente à la sauvette et abritera une casse automobile. Bouleversé par les terribles changements qu’il observe, les souvenirs affluent de plus belle… sa grand-mère, ses parents, Marie son unique amour, son maître d’école…
Jean appartient à cette génération qui a rompu les liens avec son histoire familiale, son patrimoine, avec tout ce qui constitue l’essentiel de la vie. Il a quitté le monde paisible pour l’aventure et les voyages. Il a délaissé Marie. Elle, n’a jamais quitté leur campagne. Elle l’a attendu. Peu à peu, Jean prend sa décision. S’il a été le chaînon manquant durant des décennies, désormais il doit passer le témoin. Marie lui tend la main. Il ne peut plus l’ignorer.

Terre-Dieu est un hymne à la nature, à la vie simple, à l’équilibre. Il démontre que la voie du bonheur est possible, et que la résilience n’est pas un vain mot.

EXTRAIT

C’est une ferme comme toutes les autres, sans ostentation, mais construite génération après génération, agrégée souffrance après souffrance. Elle vient du fond des âges. Une famille a grandi là, a fait sienne une parcelle de terre sans doute depuis des siècles et a fait souche par défrichements successifs de la hêtraie originelle. C’est le cas pour celle de Jean. Les archives municipales et les cahiers de la paroisse se souviennent de son nom, d’une issue patrimoniale toujours favorable aux mâles. Au Moyen Âge, la trace antérieure se perd pour tous sauf les seigneurs, la signature s’efface, seuls témoignent des prénoms asservis qui ne se démarquent pas encore. L’identification se fait par des surnoms et des sobriquets qui attendent la lente mouvance du temps pour devenir des patronymes de la terre.

À PROPOS DE L’AUTEUR

Bernard Farinelli est l’auteur de nombreux romans parmi lesquels, La Mémoire des cendres, Le Maître des pierres, Les Grands lointains, parus aux éditions Lucien Souny.
Terre-Dieu, publié en 2000, est le premier roman de Bernard Farinelli qui annonce tous les suivants.
Dans tous ses romans, l’auteur concrétise son fort attachement à la terre et il y insère les valeurs inattaquables qu’il défend, et plus particulièrement, les campagnes vivantes, l’économie locale, l’identité, la mémoire, les traditions, les liens intergénérationnels, etc.


Etre sur terre le coeur de Dieu
by Henri Caldélari

Ce livre prolonge la réflexion amorcée dans L’Homme au Coeur de Dieu publié en 1995 pour contribuer au renouvellement de la spiritualité qui se rattache au coeur du Christ. La contemplation du côté blessé du Sauveur n’a pas pour seul but de nourrir la prière, mais également celui de nous inviter à devenir ce que nous contemplons : être sur terre le Coeur de Dieu. Dans ce livre ouvert de l’amour qu’est le côté transpercé de Jésus, tout est dit, mais tout reste encore à découvrir. Nous y apprenons à prier, à vivre et à aimer. Le présent ouvrage est plus un livre à vivre qu’un livre à lire. Il s’adresse aussi bien à ceux qui sont familiers de cette spiritualité et s’en nourissent qu’à ceux qui cherchent Dieu en vérité et désirent donner du sens à leur vie. Les chapitres qui suivent proposent des pistes de réflexion et d’action pour nourrir la foi, soutenir la prière et les engagements de celles et de ceux qui perçoivent l’appel à être sur terre le Coeur de Dieu, c’est-à-dire nous aimer les uns les autres comme Jésus nous a aimés. Cette vocation concerne tous les baptisés : laïcs, consacrés ou prêtres.