Sniper En Irak

Sniper
by Azad Cudi

« Nous n’avions presque pas d’argent, nous manquions des équipements les plus élémentaires comme les jumelles et les radios. Nos fusils étaient souvent plus vieux que nous. Mais à Kobané, entre septembre 2014 et janvier 2015, 2 000 des nôtres, hommes et femmes, ont stoppé les 12 000 soldats de l’État islamique. » En 2002, à l’âge de 19 ans, Azad est enrôlé dans l’armée iranienne où il est contraint de se battre contre son propre peuple, les Kurdes. Il décide alors de fuir au Royaume-Uni, où il obtient la nationalité britannique. Plus de dix ans plus tard, de retour au Moyen-Orient, Azad reprend les armes, mais cette fois pour se battre aux côtés des siens.C’est ainsi qu’en 2014, après un entraînement comme tireur d’élite, Azad devient l’un des 17 snipers déployés par l’armée kurde lorsque Daech s’empare de la ville de Kobané, dans le Rojava, la nouvelle région autonome des Kurdes entre Turquie et Syrie. Peu nombreux face aux djihadistes, les Kurdes ne pouvaient gagner qu’en les éliminant un par un. Azad en a abattu plus de 200.Dans Sniper, il relate sans filtre ni faux-semblants ces neuf mois de batailles sanglantes. Et le prix à payer pour vaincre les islamistes. Des sacrifices qui ont permis de sauver non seulement une ville, mais aussi tout un peuple et ses terres. Quand Kobané a été libérée, l’État islamique a amorcé sondéclin.Ce récit de guerre cru, impossible à lâcher, est aussi une autobiographie d’une poésie poignante. Ce témoignage marquant, traduit dans de nombreux pays, raconte comment quelques milliers d’hommes et de femmes ont réussi l’impossible en concrétisant leur rêve de liberté. Azad Cudi a aujourd’hui 35 ans. Il vit à Londres.

Chaos
by Michael G. Hopf

Une impulsion électromagnétique de grande envergure a rendu obsolète toute technologie, privant la plupart des continents délectricité. Dans le chaos ambiant, Gordon Van Zandt, un ancien du corps des Marines, hanté par la guerre, lutte pour les dernières ressources qui sépuisent rapidement. Pour survivre il peut compter sur laide et la coopération de sa famille et de ses voisins. Mais quand il arrive le moment de prendre des décisions extrêmes, le poids de sa conscience pourrait être son plus grand ennemi.

Le paradis perdu
by Benjamin Haddad

La fin de la guerre froide a ouvert une longue période d’optimisme libéral à laquelle semble succéder une ère de repli (Brexit, élection de Donald Trump…)
Donald Trump n’est ni un accident de l’histoire ni un phénomène passager. Il est le symptôme d’une transformation profonde de la puissance américaine en crise. America First est le slogan d’une Amérique fatiguée de porter l’ordre international et qui prône désormais le rapport de force brut, le protectionnisme économique et culturel. La personnalité du président Trump masque une rétractation structurelle déjà amorcée par Barack Obama. Ce livre analyse les forces historiques, géopolitiques comme intérieures, qui ont déterminé ce changement durable. Il n’y aura pas de retour au « paradis perdu » de l’ordre ancien.
L’histoire est de retour en Europe. Le modèle qu’elle promeut – multilatéralisme et coopération – est mis à mal par la multiplication des crises, la montée des nationalismes et le retrait américain. Si l’Europe est faible, Trump pourrait bien devenir la nouvelle norme des relations internationales : une crispation nationaliste et illibérale, incarnée par les « hommes forts », de Poutine à Erdogan. Seule une Europe souveraine, capable de défendre sans naïveté ses intérêts, peut répondre à ce nouveau défi.

La porte à côté du paradis
by Jacky Moreau

Un Marine, envoyé en Irak, cherche à venger son frère, tué par un membre de Daesh.

Devenu Marine comme son père, il est sniper en Irak et Afghanistan. Entre temps, Paul reporter “freelance” qui couvre la guerre en Syrie tombe dans les mains de Daesh. L’État islamique met en scène sa fin tragique en le décapitant. Peter qui a fini son service, n’a qu’une idée, retrouver le bourreau qui a tué son jeune frère. La seule info qu’il possède, c’est l’adresse d’un avocat au Liban. De fil en aiguille, il réussit avec l’aide d’une réfugiée syrienne Hiyam à localiser le bourreau et l’éliminer.

Dans un thriller contemporain, suivez les aventures de deux frères immergés dans la guerre en Irak.

EXTRAIT

C’était couru d’avance ! Peter le sait dès le début. Le vol n’a jamais rattrapé son retard. À Paris, malgré un sprint d’enfer dans ces foutus couloirs, il a raté la correspondance. Et pour comble de malchance…
— Désolé monsieur, mais aujourd’hui tous nos vols sont « fully booked ». Je ne peux vous proposer qu’une place demain matin à 9 heures sur un avion de notre compagnie.
— Mais moi je m’en f…
À quoi bon s’énerver ! Il y aurait bien une solution. Un vol sur une autre compagnie, en début de soirée. Ce qui le fait atterrir assez tard à Beyrouth. Pas « convénient » comme on dit aux States ! Il faut savoir faire contre mauvaise fortune bon cœur dit l’adage. Il se calme et accepte le vol du lendemain.
— Nous vous réservons une chambre à Paris si vous le voulez bien.
— Non, je veux rester à l’aéroport. On m’a parlé de l’hôtel Sheraton.
L’hôtesse tique un peu. Elle ne peut prendre elle seule la décision. Petit coup de fil dans une langue qu’il pense être de l’arabe. Des hochements de tête. Des « oui, oui » et :
— C’est OK ! Vous avez une chambre au Sheraton comme vous le désiriez. L’hôtel est le seul à être implanté dans l’aéroport. Il a la forme d’un bateau. En sortant, vous ne pouvez pas le rater. Est-ce que nous gardons votre bagage ?
— OK ! Demain, vous êtes certaines, départ à 9 heures ?
— Oui, monsieur, c’est cela. Vous devez vous présenter au comptoir MEA au moins deux heures avant pour les contrôles de police et de sécurité. Avec les excuses de notre compagnie pour ce fâcheux contretemps, je vous souhaite un bon vol demain.


L’Irak n’existe plus
by Régis Le Sommier

Qui comprend ce qui se passe en Irak aujourd’hui, au-delà des images atroces dont nous sommes quotidiennement abreuvés? Qui sait vraiment ce que les États-Unis sont venus chercher et ce que leurs soldats font en vérité dans la poussière de l’antique Mésopotamie?

Ce jour-là. Au coeur du commando qui a tué Ben Laden
by Mark Owen, Kevin Maurer

” Cela faisait huit ans que je traquais Ben Laden et les leaders d’Al Qaida. Et là, j’étais à quelques minutes de sauter de l’hélicoptère pour atterrir dans la cour de sa résidence surveillée. J’ai attrapé le filin relié au fuselage du Faucon Noir. Le sniper à côté de moi s’est posté, une jambe dans l’hélico, une dehors pour dégager de la place dans l’habitacle. Avec son arme il scannait les cibles dans la résidence. Il devait couvrir le côté sud pendant que l’équipe d’assaut se glissait dans la cour du bâtiment principal avant de se séparer, chacun allant accomplir la tâche qui lui était impartie. La veille seulement, aucun de nous pensait que Washington donnerait le feu vert pour cette mission. “

Lorsque Mark Owen survole Abbottabad en hélicoptère en ce 2 mai 2011, il sait que cette mission sera la bonne. La cible : nom de code ” Geronimo “. Alias Oussama Ben Laden, recherché par toutes les polices depuis les attentats du 11 septembre 2001.

Engagé dans les Navy SEAL en 2004, Mark Owen a sillonné les sentiers des montagnes du Pakistan, les côtes de Somalie, les rues et villages d’Irak et d’Afghanistan à la poursuite des Talibans. Toutes ces missions préparaient la dernière. Celle qu’il a menée. Celle où il a assisté en direct à la mort du leader d’Al-Qaida.

A découvrir aussi :

L’interview de Philippe Legorjus sur france info

L’interview tv exclusive de Marc Owen à propos de son ouvrage sur CBS (en anglais)