Rythm Blues Country Rock

Country. Les racines tordues du rock’n roll
by Nick Tosches

J’ai voulu explorer les zones obscures de l’histoire de la country music, pas sa popularité actuelle ; écrire un livre pour ceux qui s’intéressent davantage à la question de savoir d’où vient cette musique et ce qu’elle est profondément, plutôt qu’à son développement récent. Alors que le livre regorge de stars à moitié oubliées, de chanteurs de honky-tonk fanés, de rockabillies obscurs et de musiciens noirs des générations passées, alors que des pages et des pages sont consacrées à des gens comme Jimmie Rodgers, Elvis Presley et Jerry Lee Lewis, ce vieux Willie Nelson et ce vieux Waylon Jennings ne sont signalés qu’en passant. Et tandis que le plus long chapitre du livre est dédié au thème du sexe dans la country music, la vallée de l’ombre du décolleté de Dolly Parton est complètement passée à l’as.

Histoire de la musique pop-rock
by Franz Bourlet

Premier Tome de cette collection de 6 ouvrages.

Encore une histoire de la musique rock ? Une de plus ???

Oui. Et bien faite, érudite, sans sectarisme. Son originalité ? : l’auteur joue pleinement des possibilités qu’offre le livre électronique.

Franz Bourlet ne se contente pas d’un simple « copier-coller » du support papier à la tablette. Il propose un « tout en un » qui se lit, s’écoute et se regarde – bien vu (hum!), car « the great rock’n’roll circus » a toujours été autant affaire d’image que de son – la mise en scène des concerts, les looks et postures, les clips, les pochettes de disques…

D’un clic, on passe du texte au lien qui mène au son et à l’image. Grande magie pour le béotien que je suis ! (Il faut se souvenir qu’au siècle dernier, l’amateur devait interrompre sa lecture pour écouter un disque ou regarder une cassette(encore fallait-il les posséder) ; plus récemment, ouvrir l’ordi et accéder à un moteur de recherche. Pour tout dire, c’était lourd, lent, fastidieux et frustrant.)

La chronologie classique (rigoureuse!) se mixe à de multiples sources sonores et visuelles : des secrets de fabrication du « Because » des Beatles au concert de Pink Floyd à Pompéi, le choix est vaste et pertinent. Et l’étonnement est souvent au rendez-vous – se rappeler vaguement que « A Whiter Shade of Pale » (Procol Harum) dérive de Bach, ou que Eagles a « pompé » Jethro Tull, c’est une chose, avoir droit à des écoutes comparées en est une autre !

Aussi, le rock, témoin et parfois co-acteur des soubresauts du monde, est situé dans son contexte historique, année après année – actualité politique, culturelle et musicale (chanson française comprise – on pouvait écouter à la fois Aznavour et Presley en 1960, par exemple!)… et, hop !, re-clic à volonté !

Mais l’objet ne se contente pas d’offrir un agencement linéaire enrichi : il le combine ingénieusement à diverses approches transversales.

Chaque chapitre contient des «portes d’entrée» vers des « sections parallèles » (le lecteur de science-fiction, qui sait que chaque pièce d’une maison peut se situer dans un univers différent, ne sera pas dépaysé). En clair : certains liens débouchent sur des parcours thématiques qui peuvent se suivre indépendamment du fil principal, tels des sauts de puces sur la ligne du temps – Dylan, Beatles, Rolling Stones, Clash, le hard rock, le rock progressif…

Ainsi, au gré des occurrences offertes, la navigation permet aisément des déambulations multiples. Addictif !

Autant la lecture d’un roman via « E Book » ne remplacera pas le plaisir que procure le livre « papier », autant, pour le coup, l’imprimé traditionnel semble bien caduc…

Jacques "Ponpon" De Pierpont
Classic 21


CAMION BLANC
by Thierry Aznar

Les albums essentiels du hard rock et du heavy metal sont, pour la plupart, déjà bien identifiés par tous les amateurs de musique plombée et à haut voltage, les grands noms du genre aussi. De Led Zeppelin IV à Paranoid de Black Sabbath en passant par Machine head de Deep Purple ou Back in black d’AC/DC, tous ces disques et bien d’autres sont probablement déjà dans toutes les discothèques hard rock et heavy metal du monde entier. Nul besoin donc d’en dresser une nouvelle liste superflue ou d’en proposer des chroniques redondantes : ces grands disques ont déjà reçu tous les honneurs ! En revanche, d’autres, parfois tout aussi essentiels mais bien moins connus, pourrissent dans les enfers du hard rock et du heavy metal depuis trop longtemps entre indifférence, mépris et ignorance. Il est temps d’en entrebâiller les portes pour tenter de réhabiliter quelques-uns de ces disques maudits, de ramener à la lumière une poignée d’albums oubliés et de faire changer d’avis sur certains autres mal considérés. Ce livre, troisième tome d’une trilogie, en est l’occasion à travers les chroniques, soit d’albums de groupes méprisés par les critiques, soit de groupes inconnus ou sous-estimés, soit enfin d’albums mal aimés de formations pourtant célèbres. Ces chroniques s’étalent, entre 1968 à 2014, sur plus de quatre décennies de purgatoire du hard rock et du heavy metal…

Pop&Rock. L’histoire de la musique Pop et Rock
by Jürgen Seifert

Il y a presque soixante ans, le 19 mars 1955, le film « Blackboard Jungle » sortait dans les salles de cinéma américaines, dans le générique duquel se cachait la chanson « Rock around the Clock » qui ébranla la société aux mœurs respectables jusque dans ses fondements. Le Rock‘n‘Roll d‘Elvis, Chuck Berry et Little Richard annonça un vent nouveau de désobéissance et d‘authenticité, symbole du fossé culturel sans précédent qui séparait les générations. Si la musique Rock fut jadis le symbole et la force motrice en première ligne de la rébellion des jeunes envers toutes sortes de conventions, ainsi que le catalyseur d‘un conflit grandissant entre les générations, l‘énergie explosive subculturelle de la musique n‘a plus aujourd‘hui sa place que dans les musées. Les sonorités synthétiques de boîtes de conserve, téléchargées du Net à des prix dérisoires par les « digital natives », ne servent plus qu‘à satisfaire une clientèle avide de restauration rapide à faible teneur en protéines. « Pop&Rock » retrace en détail l‘histoire mouvementée de soixante années de culture Pop. Un voyage dans le temps, remontant l‘histoire jusque dans les débuts du Rhythm & Blues, parcourant les Swinging Sixties et la culture protestataire de 1968. Les différentes stations s‘étendent de la décadence des rockeurs Glam, de l‘attitude «No Future » de la génération Punk, en passant par l‘hédonisme de l‘ère Disco, jusqu‘à la société Rave sans parole des années quatre-vingt-dix. Truffé de déclarations de musiciens, journalistes et experts médiatiques, l‘ouvrage met autant en présence les icônes telles que Dylan, Hendrix ou The Who que les personnages secondaires, ces marginaux qui se distinguèrent, contre vents et marées, par leur audace musicale. Le récit de l‘histoire est complété par des informations concernant les plus grands tubes et d’une critique partielle des disques majeurs enregistrés à ce jour.

Mystery train
by Greil Marcus

C’est donc un livre sur le rock’n’roll – une partie du rock’n’roll – et sur l’Amérique. Ce n’est pas une analyse historique ou purement musicale, ni une galerie de portraits. J’ai essayé d’élargir le contexte dans lequel on écoute la musique, d’analyser le rock non pas comme expression de la jeunesse, ou de la contre-culture, mais de la culture américaine elle-même. Les artistes sur lesquels j’ai choisi d’écrire m’intéressent entre autres parce qu’ils ont plus d’ambition que les autres et qu’ils prennent plus de risques. Ils prennent le risque du désastre artistique (dans le vocabulaire du rock : la prétention), celui de se mettre à dos un public qu’il est plus facile de flatter que de provoquer – leurs ambitions ont beaucoup à voir avec celles que Robbie Robertson avait pour le Band : ” La musique ne doit jamais être inoffensive “. Ce qui m’attire encore plus chez le Band, Sly Stone, Randy Newman et Elvis, c’est que je pense qu’ils se voient comme des Américains symboliques. Pour moi, ils essaient, avec leur musique, d’être à la hauteur de ce rôle.

Les musiciens cadiens et créoles / The Makers of Cajuns Music
by Barry Jean Ancelet

Musiciens cadiens et créoles est le résultat de dix ans de collaboration entre l’auteur et le photographe. Le livre offre une centaine de photographies en couleur de musiciens en public et chez eux. L’introduction de Barry Jean Ancelet résume brillamment l’évolution de la musique et la culture cadiennes, et sa discographie sera un guide précieux pour ceux qui voudraient approfondir leur connaissance de cette musique.