Resider Et Travailler En Australie

Maladie, invalidité et travail : surmonter les obstacles (Vol. 2) Australie, Espagne, Luxembourg et Royaume-Uni
by OECD

Trop de travailleurs quittent pour toujours le marché du travail pour raison de santé. Et trop de personnes affectées d’un handicap se voient refuser la possibilité de travailler. C’est une tragédie à la fois sociale et économique qui frappe pratiquement l’ensemble des pays de l’OCDE. Ce rapport analyse les facteurs qui pourraient expliquer ce paradoxe. Les auteurs s’intéressent plus particulièrement aux cas de l’Australie, de l’Espagne, du Luxembourg et du Royaume-Uni et mettent en lumière le rôle des institutions et des politiques. Cet ouvrage recommande un éventail de réformes susceptibles de répondre aux défis auxquels ces quatre pays font face.


Des politiques du marché du travail novatrices La méthode australienne
by OECD

En introduisant le système Job Network (Réseau pour l’emploi) le 1er mai 1998, l’Australie a externalisé les activités de placement et autres services pour l’emploi, les confiant à des centaines d’organismes des secteurs privé et associatif. Cette innovation radicale a-t-elle bien fonctionné ? Quels résultats obtient-on quand on demande aux chômeurs de fournir un travail d’utilité collective en contrepartie des allocations chômage ? Parmi les nombreuses innovations australiennes, quelles sont celles qui pourraient être adoptées par d’autres pays ? Le système de relations professionnelles australien, très complexe, a fait l’objet de vastes réformes pour favoriser la négociation au niveau de l’entreprise. Quelles suites faut-il donner à ces réformes ? Cet ouvrage présente un examen approfondi du marché du travail et du système de relations professionnelles de l’Australie. A travers des informations récentes, il analyse les trois premières années de fonctionnement d’un marché « contestable » des services de l’emploi.


Itinéraires aborigènes. Histoire des relations raciales dans le Sud-Est australien
by BOSA Bastien

Fruit d’une longue enquête menée tant sur le terrain que dans les archives, cet ouvrage donne une image inédite des Aborigènes d’Australie, bien au-delà des clichés éculés qui continuent de prévaloir. À rebours des conceptions primitivistes qui situent cette population hors du temps et l’enferment dans une altérité radicale, il montre comment elle est au contraire prise dans l’histoire. L’auteur place au coeur de son analyse les contradictions, les ruptures et les à-coups de la vie sociale que tend à éluder l’ethnologie, dans un mouvement d’épuration du réel. S’appuyant sur l’étude de destins singuliers et sur la description de cas concrets, il rend compte du caractère crucial du rapport colonial dans lequel ont été insérés les Aborigènes par le truchement de la coercition et de la violence institutionnelle. Il incite à repenser les questions des minorités, de la subalternité, de la race et de la domination, dans le double contexte d’une société industrielle et d’une situation postcoloniale. Ce faisant, il enrichit la réflexion sur les politiques de discrimination positive et sur la capacité d’action des assujettis. Mais surtout il nous fait rencontrer des personnes et partager des existences concrètes, là où trop souvent l’ethnologie nous enferme dans une vision holiste, organique et volontiers misérabiliste des Aborigènes australiens. Docteur en anthropologie sociale et historique de l’École des hautes études en sciences sociales, Bastien Bosa est actuellement professeur à l’université du Rosario à Bogota (Colombie).