Paris Sens Dessus Dessous

L’Intermédiaire des chercheurs & curieux
by

C et C. L’Intermédiaire des chercheurs et curieux

Le corps sens dessus dessous
by Laure Ciosi-Houcke, Magali Pierre

Corps musclé, silhouette affinée, organes piercés, membres tatoués… le corps se travaille, s’affiche, s’exprime. Dans les sociétés occidentales contemporaines, les individus entendent le cultiver, le transformer, le dompter et le dressent comme un emblème. Pour autant, le corps n’est pas seulement le produit de ce que les individus désirent en faire. Les sociologues, et bien avant eux les ethnologues, ont noté à quel point le corps s’inscrit dans des mécanismes qui font de lui un véritable construit social. Lieu propice d’articulation entre le collectif et l’individuel, le corps est devenu un objet d’étude des sciences sociales et Consommations et Sociétés lui consacre aujourd’hui un dossier. Le présent ouvrage fait non seulement le point sur ” la sociologie des pratiques corporelles “, mais rend compte, à travers différents articles, du rôle des représentations et des pratiques du corps dans les interactions et les catégorisations sociales. Sociologues et ethnologues avérés, jeunes chercheurs et aussi praticiens du monde médical sensibilisés à l’ethnologie analysent le corps sens dessus dessous et font du corps un sujet.

Souvenirs sur Marcel Proust
by Robert Dreyfus

Parus en 1926, ces Souvenirs sur Marcel Proust réunissent des lettres de Marcel Proust à Robert Dreyfus. La correspondance commence lorsque le premier a 17 ans, en 1888, et se termine en 1920, deux ans avant sa mort. Nous suivons l’écrivain à chaque époque de sa vie : du lycée Condorcet aux années d’écriture d’À la recherche du temps perdu, en passant par ses premières mondanités. Proust y parle d’amitié, de salons mais aussi de littérature. Il évoque Gobineau, Ruskin. Robert Dreyfus encadre ces courriers de notations autobiographiques, de portraits et de rapprochements critiques entre la vie et l’œuvre de son ami.
La nouvelle présentation de l’ouvrage révèle aussi quelques mystères. Dreyfus a censuré certaines expressions de Proust en les remplaçant par des mots qu’il jugeait plus convenables. Les « affectueusement » de Marcel Proust deviennent « bien à toi », par exemple. Bienséance, quand tu nous tiens…
Une promenade dans l’intimité d’un des plus grands romanciers français du XXe siècle.