Motoerhead Les E Rugissants

Marcher à Kerguelen
by François Garde

Pendant vingt-cinq jours, dans la pluie, le vent et le froid, en l’absence de tout sentier, François Garde et ses compagnons ont réalisé la traversée intégrale de Kerguelen à pied en autonomie totale. Une aventure unique, tant sont rares les expéditions menées sur cette île déserte du sud de l’océan Indien aux confins des quarantièmes rugissants, une des plus inaccessibles du globe. Cette marche au milieu de paysages sublimes et inviolés, à laquelle l’auteur avait longtemps rêvé, l’a confronté quotidiennement à ses propres limites. Mais le poids du sac, les difficultés du terrain et du climat, les contraintes de l’itinérance, l’impossibilité de faire demi-tour n’empêchent pas l’esprit de vagabonder. Au fil des étapes, dans les traversées de rivières, au long des plages de sable noir, lors des bivouacs ou au passage des cols, le pas du marcheur entre en résonance avec le silence et le mystère de cette île et interroge le sens même de cette aventure.

Lumières, un héritage pour demain
by Thierry Grillet, Bibliothèque nationale de France

Le projet Lumières ! Un héritage pour demain est né du 11 Septembre. Le spectacle de ce monde encore enfumé par l’effondrement des tours fit alors resurgir les images des combats d’un autre âge. Les figures anciennes de ce que Voltaire nommait l’a Infâme ” semblèrent ressusciter soudain pour entraîner les sociétés modernes dans une ronde funeste où la terreur rejoindrait la superstition et les préjugés les plus destructeurs. Déjà, lors du Bicentenaire de la Révolution, qu’illustra de manière imprévue l’effondrement du communisme à l’Est, s’était affirmée une évidence double. Celle que les nirvanas promis avaient justifié tous les totalitarismes, mais aussi, d’un même mouvement, celle que le champ laissé libre risquait d’être envahi par d’autres perversions: le cynisme du marché, les tentations du relativisme, les brutalités de l’inégalité. Et c’est pourquoi s’imposait un recul plus lointain, jusqu’au temps des philosophes. Pour rendre aux Lumières leur pleine vertu de force et d’inspiration, la Bibliothèque nationale de France a invité, autour de Tzvetan Todorov, un groupe d’intellectuels éminents. Ensemble, ils ont fait de cet ouvrage un manifeste propre à rappeler le rôle littéralement primordial qu’ont joué les Lumières, non seulement en Europe, mais dans le monde entier. Tout le propos de ces trésors du XVIIIe siècle ici rassemblés est de rappeler le socle intellectuel et moral qu’il nous a légué, de rajeunir la réflexion critique et, enfin, de faire sortir du champ de l’érudition ces documents prestigieux en les offrant à l’examen de notre temps, pour la lucidité et pour l’action.

L’étrange voyage de Donald Crowhurst
by Nicholas Tomalin, Ron Hall

29 juillet 1969, coup de tonnerre dans le monde maritime. Alors que s’achève la mythique Golden Globe Race, première course autour du monde sans escale en solitaire, le Britannique Donald Crowhurst est en tête lorsque la BBC annonce que le futur héros des mers a triché. Durant deux cent quarante-trois jours, Crowhurst a inventé de toutes pièces son parcours, délivrant par radio de fausses positions tandis qu’il se contente de faire des ronds dans l’eau en Atlantique, attendant de rejoindre le peloton de tête – Robin Knox-Johnston et Bernard Moitessier – au retour du cap Horn. Journal de bord frauduleux, lettres mensongères à sa famille… le crime était presque parfait, mais l’immense réalité de l’océan ne tarde pas à rattraper Crowhurst, qui finit par être pris à son propre piège et par sombrer dans la folie. À partir des carnets, de documents filmés retrouvés sur son navire et de lettres de Crowhurst, Nicholas Tomalin et Ron Hall, journalistes au Sunday Times, nous font revivre la tragédie de cet homme ordinaire décidé à se sauver coûte que coûte de la faillite, pris au piège de la mer et de ses mensonges. En dressant le portrait de ce héros shakespearien victime du « drame maritime du siècle » comme on a coutume de l’appeler, les deux enquêteurs livrent le récit d’une dérive inéluctable conduisant Crowhurst du mensonge à la démence jusqu’au suicide.

L’été des Bagnold
by Joff Winterhart

Cet été-là avait très mal commencé pour Daniel Bagnold, un jeune anglais de 15 ans. Au lieu d’aller passer ses vacances en Floride avec son père qu’il ne voit jamais, Daniel se retrouve coincé pour tout l’été avec sa mère Sue ; le cauchemar absolu pour cet ado peu habitué à passer des journées entières en tête à tête avec sa progénitrice. Les six semaines de congés vont s’écouler au rythme lent des parties de jeux vidéos, des discussions sans fin de Daniel avec son pote Kyle, et de ses tentatives de monter un groupe de Hard-Rock poétiquement nommé SkullSlayer (massacreur de crânes). Sue, 52 ans et bibliothécaire, est confrontée à la difficulté de communiquer avec son fils amorphe. Elle se remémore ses échecs successifs avec les hommes de sa vie : son père, GI américain retourné aux États-Unis quand elle avait sept ans, son « presque » petit ami du lycée mort dans un accident de mobylette, et son mari qui l’a quittée, la laissant seule avec leur fils encore bébé… Joff Winterhart décompose L’été des Bagnold en une suite de saynètes douces amères, souvent hilarantes, mais parfois empreintes de mélancolie. Il dresse le portrait remarquablement juste d’un ado et d’une mère célibataire, à la fois proches et terriblement embarrassés dans leur rapports.

Du hard rock au métal – Les 100 albums cultes
by Christian EUDELINE

Une anthologie des meilleurs albums de Hard.

De 1968 à 2010, de Steppenwolf à Slash, ce sont les 100 albums qui ont marqué au fer rouge l’histoire du hard au sens large et ses chapelles (forcément diaboliques) : metal, heavy metal, black metal, nu metal, speed… Les chapelles sont nombreuses mais ont toutes comme langage commun le riff – base fondamentale du genre.
Les albums sélectionnés par Christian Eudeline couvrent toutes les années et sont le reflet d’un certain consensus sur le sujet, même si inévitablement certains choix ouvriront les discussions. Dans tous les cas, l’auteur justifie ses choix au travers de textes détaillés et riches et lance des ponts pour chaque chronique vers d’autres albums des groupes.
Alors, voici une bonne occasion de découvrir ou de réécouter ces groupes et inutile de ressortir les vestes en Jean avec les patchs et les têtes de mort, le bracelet de force à clous, de lever une main avec 3 doigts repliés et de se laisser pousser les cheveux. Quoique…
Led Zeppelin, Black Sabbath, Deep Purple, Ufo, Kiss, Thin Lizzy, Meat Loaf, Scorpions, AC/DC, Judas Priest, Iron Maiden, Trust, Tygers of Pan Tang, Girlschool, Motörhead, Venom, Def Leppard, Satan Jokers, Dio, Metallica, Lita Ford, Sepultura, Burzum, Deftones, Nashville Pussy, Slipknot, Rammstein, Avenged Sevenfold, Lordi et bien d’autres sont tous réunis pour le plus grand plaisir des voisins !