Maisons Des Reves Parentheses Enchantees

Une parenthèse enchantée
by Julia James

Une nuit au bout du monde Au bout du monde, une seule nuit de passion peut bouleverser toute une vie… « Partez en voyage avec moi. » Lorsque l’éblouissant Nikos Parakis lui a fait cette surprenante proposition, Mel a décidé d’accepter, sur un coup de tête. Ne rêvait-elle pas depuis des années de prendre un nouveau départ et de découvrir le vaste monde ? Aujourd’hui, pourtant, elle se demande si elle n’a pas fait une erreur : les sublimes plages des Bermudes risquent bien, pour elle, de se transformer en une cage dorée… Pour s’en échapper, elle devra faire preuve de détermination et poursuivre seule son périple, même si elle sent bien que, après ces deux semaines passées à ses côtés, le souvenir de Nikos restera imprimé dans son cœur à tout jamais.

L’étrange histoire de l’amour heureux
by Jean-Claude Kaufmann

Pendant des siècles, de débats Jean-Claude Kaufmann passionnés en illusions déçues, l’amour a rêvé de guider le monde. Chaque tentative fut un échec, parfois terrible. Alors l’amour s’est replié sur la vie privée. Il a laissé l’économie prendre le pouvoir, et s’est contenté de construire un univers de consolation et de caresses face aux duretés du monde.
Jean-Claude Kaufmann renouvelle ici l’histoire d’un sentiment pas comme les autres. Il nous entraîne dans l’aventure des grandes utopies et nous révèle la face cachée des épisodes fondateurs de nos vécus amoureux.
À travers ce récit, émaillé d’anecdotes savoureuses, il questionne les valeurs de notre époque et nous pousse à nous interroger sur notre positionnement personnel.
Devant la souffrance suscitée par une conception étroitement économique et cynique de la vie collective, la question de l’amour dans sa dimension sociale et politique est en train de resurgir. Elle explique l’intensité et les espoirs renouvelés que nous mettons aujourd’hui dans la quête du bonheur amoureux. été traduits en quinze langues.

Le rêve de sa vie – Un si troublant inconnu – Deux jours pour s’aimer
by Sarah M. Anderson, Sheri Whitefeather, Kate Little

Le rêve de sa vie, Sarah M. Anderson
Alors que Thalia espérait qu’elle finirait par convaincre James Robert Bradley d’accepter sa proposition, elle doit se rendre à l’évidence : le ton de sa voix, quand il lui a annoncé son refus, était sans appel. Et pourtant il est hors de question qu’elle renonce à son projet, surtout après avoir fait ce long voyage jusqu’au fin fond du Montana pour le persuader de signer ce contrat. Mais peut-être que la terrible tempête de neige qui vient de s’abattre sur la région jouera en sa faveur. Car, bloquée pendant des jours dans le ranch de cet homme aussi beau que solitaire, qui sait si elle ne trouvera pas le moyen de lui faire changer d’avis…

Un si troublant inconnu, Sheri WhiteFeather
Mais qui est vraiment JD, ce cow-boy blessé que Jenna a secouru au bord de la route menant au ranch familial ? Cet homme beau à se damner qui a perdu la mémoire suite à un accident ? Troublée, Jenna ne sait que penser. Une chose est certaine : elle ne peut pas l’abandonner à son sort, seul, sans ressources, vraisemblablement sans attaches… Alors, c’est décidé : elle va l’aider à recouvrer ses souvenirs et à se remettre du choc qu’il a subi. Même si cela signifie ignorer l’irrésistible attirance qui vibre entre eux et qui la bouleverse d’émotions…

+ 1 roman gratuit : Deux jours pour s’aimer, Kate Little


L’Horizon de Blanche
by Maryline Martin

La guerre révèle le vrai visage des gens, pour le pire, comme pour le meilleur

Août 1914. Mobilisation générale. Les hommes partent au front. Numance, un homme jaloux, fruste et volage, laisse sa femme Blanche à une liberté toute nouvelle. Guidée par Marguerite, sa grande amie, elle découvre le féminisme sans s’inquiéter des remontrances de son mari. Août 1914. Blanche fait la rencontre de Louis Lecomte, un jeune médecin. Louis est séduisant. Louis est rassurant. Louis va la convaincre de servir la nation en s’engageant comme infirmière sous la bannière de l’Union des Femmes de France. Août 1915. Numance devient « Baise la mort ». Dans les tranchées, il attend impatiemment des nouvelles de sa femme… qui n’arrivent plus. Des hommes et des femmes, séparés, ou réunis par la guerre, s’aiment, se déchirent, espèrent, se désespèrent. L’envers de la guerre se dévoile à nous dans ce qu’elle a de plus intime.

Avec un style fluide et entraînant, Maryline Martin nous laisse entrevoir tout le potentiel d’une femme à qui on montre le chemin de l’indépendance.

EXTRAIT
Blanche allume une cigarette, la lumière bleu orangé de l’allumette vient d’enflammer la photographie. Ses pas la conduisent vers la cuisine. Un mince filet d’eau froide s’échappe du robinet en laiton et vient mourir sur le carton qui se racornit dans le bassin en grès. Une légère fumée vient disperser quelques filaments noirs accompagnant avec eux les fragments d’une vie faite de vexations et de privations. Blanche hausse les épaules. La guerre l’a révélée, à elle-même et aux autres. Dans quelques minutes, un taxi conduit par un homme au fort accent russe viendra la chercher et disposera ses bagages – une valise et un sac aux couleurs de l’Union des Femmes de France – dans la malle-coffre. Blanche ferme la porte. Elle pense à Numance, qui a su la captiver tels ces animaux à sang froid hypnotisant leur proie pour mieux endormir leur méfiance. Seulement, celle qui fut sa femme avait fait sienne la morale du poète : « Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage ».

A PROPOS DE L’AUTEUR
Maryline Martin est née en 1967 à Angoulême. Pour des raisons professionnelles, elle vit à Paris où elle travaille dans un service de Ressources Humaines. Des recherches sur son grand-oncle tué au Chemin des Dames l’ont amenée à écrire ce recueil de nouvelles sur la Grande Guerre. L’horizon de Blanche est le deuxième ouvrage de Maryline Martin. Après un recueil de nouvelles, Les Dames du Chemin (Éditions Glyphe), primé en 2014 par le Label Centenaire, l’auteur écrit un roman très documenté dans lequel les femmes tiennent, une nouvelle fois, un rôle important.


Mon dernier rêve sera pour vous
by Jean d’ Ormesson

Entre la Révolution française et la révolution de 1848, la France connaît la période la plus agitée de son histoire. A chaque instant François-René de Chateaubriand tient sa place et joue son rôle; l’époque sert de décor à la carrière d’un des plus grands auteurs français. Académicien, ambassadeur, pair de France, ministre et restaurateur de la religion catholique, il est couvert d’honneurs. Il est aussi couvert de femmes. La liste est longue et célèbre. Ce petit Breton, cet immense écrivain est un séducteur irrésistible. Il voit se lever autour de lui, à chacun de ses pas, des bataillons d’admiratrices en fleurs, armées et casquées pour les combats de l’amour. Les “Madames”, comme les appelait sa femme légitime, riaient, pardonnaient, pleuraient, mouraient ou devenaient folles. A travers leurs aventures, c’est un pan de notre histoire qui apparaît, illuminé par la présence d’un des grands génies de la littérature universelle, adulé, critiqué, haÏ, adoré, qui fit dire à des milliers de jeunes gens après Victor Hugo : “Etre Chateaubriand ou rien.” Jean d’Ormesson le fait revivre ici dans la bousculade de ses maîtresses et de l’histoire avec infiniment d’humour, d’intelligence et de subtilité.

Bessie Smith
by Florence Martin

Bessie Smith (1894-1937). Sous ce nom qui ne semblait pas prédisposer à une fulgurante carrière, résonne encore la voix fière et à la saveur acidulée, que l’on continue d’écouter avec émotion, de celle qu’on appelait “l’Impératrice du blues”. Dans les accents nuancés de cette diva trop tôt disparue (elle meurt à 43 ans des suites d’un accident de la route), ce sont les aria black an blue d’un opéra de quatre sous qui, transcendant les différences d’origine et de culture, chantent la confidence au creux de l’intimité de chacun …