Les Sciences Du Patrimoine Identifier

Sciences du patrimoine (Les)
by Jean-Pierre Mohen

Désormais, les traditions n’assurent plus la transmission de notre héritage culturel. Comment, dès lors, garantissons-nous la survie de ce patrimoine? Les sciences jouent à cet égard un rôle clé: ce sont elles, tout d’abord, qui permettent d’identifier les techniques et les matériaux utilisés jadis par les artistes; ce sont elles qui permettent de comprendre les mécanismes naturels d’altération et de destruction; ce sont elles, enfin, qui aident à la sauvegarde et à la restauration des ?uvres, des monuments, des restes du passé. De l’anthropologie à la chimie en passant par l’histoire et la politique, Jean-Pierre Mohen explore les techniques grâce auxquelles notre modernité assure la pérennité du legs des générations passées.

Qu’est-ce que la culture ?
by Yves Michaud

Les plus grands spécialistes francophones sont réunis dans ce sixième volume. Ils éclairent les grandes questions que posent le monde global et éclaté d’aujourd’hui, l’avenir de l’Europe, les arts et la culture, la croyance et les convictions, et tout ce qui contribue à l’esprit de notre temps.

Contributions de Cengiz Aktar, Michka Assayas, Marc Augé, Bertrand Badie, Henri Bacry, Laurence Benaïm, Claude Birman, Yves Bonnefoy, René Bonnell, Jean-Philippe Bouchaud, Dominique Bourg, Daniel Buren, Roger Chartier, Anne Cheng, Jean-Louis Cohen, Daniel Cohn-Bendit, Antoine Compagnon, Louis Dandrel, Marie Darrieussecq, Michel Deguy, Mireille Delmas-Marty, Jean Delumeau, Jean-Luc Domenach, Paul Dumouchel, Gilbert Durand, Pascal Engel, Roberto Esposito, Mathias Fink, Élisabeth de Fontenay, Marc Fumaroli, Marcel Gauchet, Gérard Genette, Andreï Gratchev, Xavier Greffe, Serge Guilbaut, Claude Habib, Danielle Hervieu-Léger, Eric J. Hobsbawm, Mahmoud Hussein, François Jullien, Pierre Kipré, Renée Koering-Joulin, Jacques Laskar, Mark Levene, Claude Makovski, Patrick Mauriès, Elikia M’Bokolo, Pierre Milza, Jean-Pierre Mohen, Sami Naïr, Tobie Nathan, André Orléan, Pierrette Poncela, Ginette Raimbault, Hubert Reeves, Violette Rey, Alina Reyes, Paul Ricœur, Emma Rothschild, Jacques Rupnik, Pïerre Sansot, Jean-Marie Schaeffer, Claude Simmonot, Giulia Sissa, Peter Sloterdijk, Sanjay Subrahmanyam, Mohammed Tozy, Christophe Thurieau, Georges Vigarello.


Sciences du vivant (Les)
by François Gros

«Les sciences du vivant sont le siège d’une évolution extrêmement rapide, voire de réels bouleversements. Chacun est aujourd’hui conscient des acquisitions contemporaines dans des domaines tels que: la génomique, la biologie cellulaire ou les neurosciences, sans parler des biotechnologies ou des procédés de l’imagerie pour l’exploration non agressive du corps humain, ou de la recherche de thérapies nouvelles.

Puisse cet ouvrage informer sur les avancées scientifiques les plus récentes et contribuer, sinon à une vue unitaire, du moins à un rapprochement des points de vue et à un consensus éclairé.» F.G.


Les Usages du patrimoine
by Nabila Oulebsir

Qu’est-ce que le patrimoine dans une société en quête de repères ? Quel passé celle-ci choisit-elle de privilégier dans sa lecture de l’histoire ? Dans le cas de l’Algérie, la notion de patrimoine accompagne un mouvement d’appropriation et d’identification où la sélection des objets et leur conservation jouent un rôle essentiel. L’auteur nous convie à suivre ce mouvement, depuis le premier sentiment à l’origine d’une conscience patrimoniale jusqu’à cette “Algérie latine” qu’exalte le moment du Centenaire, commémorant la conquête à grand renfort de manifestations, tandis que les revendications politiques qu’expriment les nouvelles élites autochtones, formées en majorité à l’école républicaine, présagent le déclin du temps colonial. La question du patrimoine en Algérie a toujours été un facteur d’échanges, de négociations, mais aussi de tensions entre les deux rives de la Méditerranée. Elle nous donne aujourd’hui l’occasion de reconsidérer, en même temps que le passé colonial de la France, le passé français de l’Algérie.

Les Sciences Humaines et les Sciences du Vivant face à la “crise de la biodiversité”
by Alexandra Liarsou

Cet ouvrage aborde les rapports de force qui se dessinent entre sciences, politique et économie au travers de l’objet écologique. Il se penche sur l’émergence actuelle de nouveaux discours philosophiques et scientifiques sur l’animal et la protection de la diversité biologique et met en exergue les mécanismes de résistances idéologiques à ces nouvelles conceptions. L’auteur espère permettre aux lecteurs d’entrevoir l’architecture problématique sous-jacente à la notion médiatisée de “perte de biodiversité”.

Sciences du paysage
by Pierre Donadieu

La 4e de couv. indique : “De quelles sciences les paysages – les perceptions d’un espace matériel – peuvent-ils être l’objet ? Quels sont les rôles des paysagistes et des professionnels du paysage aujourd’hui et demain par rapport aux domaines professionnels et scientifiques voisins et souvent concurrents ? Pour répondre à ces questions, entre autres, cet ouvrage de synthèse traverse une grande partie des savoirs sur les pensées et les pratiques des professionnels des paysages et des jardins. Il développe l’idée que les sociétés contemporaines ont la possibilité de penser localement et globalement leurs relations souhaitées à l’espace et à la nature. Cet ouvrage appréhende le domaine des sciences du paysage et du jardin à travers ses différentes composantes : architecturale, urbanistique, écologique, géographique, historique, agronomique, horticole, économique et finalement politique. L’auteur, enseignant-chercheur, s’appuie sur les principales connaissances théoriques et pratiques utiles à la formation des paysagistes et des professionnels du paysage : celles qui permettent de comprendre pourquoi et comment les idées de paysage et de jardin fondent les façons de voir le monde, de le déconstruire et de le reconstruire. Ce livre s’adresse aux formateurs des paysagistes et des professionnels du paysage autant qu’aux étudiants, aux niveaux doctorat, master ou licence, ainsi qu’aux géographes, historiens, juristes, écologues, botanistes, agronomes, urbanistes, architectes, philosophes et sociologues concernées par la notion de paysage.”

Vert patrimoine
by Françoise Dubost

Jardins et plantes cultivées, fruits et légumes ou végétaux d’ornement, sont entrés depuis peu dans le domaine du patrimoine. La sauvegarde des espèces en voie de disparition, la redécouverte et la restauration des jardins historiques, ont en quelques années mobilisé responsables publics et militants associatifs, amateurs et professionnels, spécialistes et gens ordinaires. Dans le succès des expositions-ventes de plantes rares, la floraison des collections inédites, le vigoureux combat des associations pour la préservation des variétés locales ou la renaissance de l’art des jardins, l’auteur décèle bien plus qu’un phénomène de mode, l’éclosion de formes nouvelles de sensibilité à la nature et au passé. Le patrimoine végétal, parce qu’il est vivant et impossible à muséifier, met à l’épreuve les procédures et les modes de gestion traditionnels, oblige à tenir compte des dimensions du temps et de l’usage, et donc à penser en termes nouveaux la question du patrimoine.