Les Memoires De La Mediterranee

Les mémoires de la Méditerranée
by Fernand Braudel

” Sur l’immense passé de la Méditerranée, le plus beau témoignage est celui de la mer elle-même […] qui restitue patiemment les expériences du passé. ” On comprend bien que ce dernier livre publié de Fernand Braudel doit tout à son expérience acquise pendant des dizaines d’années au contact de l’espace magique de la mer Intérieure. De la Préhistoire à l’accomplissement de la conquête romaine, il révèle à la fois les balbutiements, les contradictions et les évolutions des civilisations anciennes du Moyen-Orient, de l’Egypte, de la Grèce et de Rome. L’historien des grands espaces et des longues durées propose une vision très libre et stimulante de ces civilisations dans leur milieu géographique, les mouvements de leurs populations, l’évolution technique ininterrompue – de la domestication du feu à la naissance de l’écriture – , les nouvelles pratiques dans l’agriculture, l’irrigation, les transports, le développement des arts, enfin, jusqu’à l’épanouissement de la civilisation romaine. Des pages qui nous renvoient l’image d’un passé éternellement présent.

L’Europe Méditerranéenne
by Marta Petricioli

L’Europe de la méditerranée, comparée aux autres régions européennes, dispose d’une histoire et d’une géographie particulières. Et pourtant elle entretient avec ces régions de nombreux rapports qu’il conviendra d’analyser afin d’enrichir notre compréhension de l’Europe dans son ensemble. Une longue tradition de rapports économiques et culturels rapproche tous les pays donnant sur la mer, berceau des principales civilisations du monde, bassin où s’échangent hommes, idées, matières premières, et technologies.
L’Union européenne est appelée à développer une grande politique méditerranéenne, aussi bien par l’adhésion de nouveaux pays que par une politique de bon voisinage ou d’associations privilégiées. L’instrument principal devrait en ètre une politique culturelle servant de pont entre l’Est et l’Ouest, le Nord et le Sud, politique commune afin de répandre les valeurs contenues dans le projet de constitution européenne qui reconnaît dans le concept de diversité son bien le plus précieux. Les pays de l’Europe méditerranéenne, avec leurs expériences et leurs savoirs, peuvent fournir à cette politique une contribution précieuse.
Ce volume, fruit de la coopération internationale de vingt chercheurs, apporte des éclairages sur l’Europe méditerranéenne non seulement dans des dimensions historiques, économiques, démographiques et politologiques, mais également dans le domaine des relations internationales et de la politique culturelle.
The geography and the history of Mediterranean Europe are very different from those of the other European regions, but their role in the relationships with the other shores of the Mediterranean can be of great assistance to Europe as a whole. All the countries bordering the sea that witnessed the birth of some of the major civilisations of the world share a long tradition of economic and cultural relations. In the past numerous diasporas knit the harbour cities together, transmitting the ideas of the Enlightenment; today an uninterrupted flow of raw materials traverses the Mediterranean, together with people, ideas and technology.
The European Union is called upon to develop a major Mediterranean policy, both through the accession of new countries, and by means of a policy of neighbourhood or of privileged associations. The principal tool should be a cultural policy that serves as a bridge between east and west, north and south. A common policy to spread the values contained in the project of the European constitution. In its motto «United in diversity», the Union recognises diversity as its most valuable asset. The countries of Mediterranean Europe, with their experience and their knowledge, can make a precious contribution to this policy.
This book, the fruit of international co-operation among 20 researchers, offers a contribution to the study of Mediterranean Europe not only in the historic, economic, demographic and politological ambit, but also in the sphere of international relations and cultural policy.

Montagnes, Méditerranée, mémoire
by Patrick Cabanel, Anne-Marie Granet-Abisset, Jean Guibal

Des Cévennes au Mont-Blanc, du protestantisme aux sensibilités, de la mémoire à l’histoire : le parcours de Philippe Joutard est marqué d’une unité profonde à laquelle il a su insuffler dynamisme et diversité. Il y a, sans jouer sur les mots, des massifs. Le premier est cévenol et camisard : en cette année 2002, tricentenaire de la guerre des Camisards (mais aussi vingt-cinquième anniversaire de la publication de La Légende des Camisards), il est bon de faire le point sur ce que les travaux de Ph. Joutard ont apporté à la compréhension sur la longue durée d’une région-mémoire et d’une histoire orale qui bruissait encore, au milieu des années 1970, dans les hameaux de schiste. Une première série de contributions décline ici l’histoire des Camisards, des Cévennes, du protestantisme et du Refuge huguenot. Un second massif a l’altitude des neiges et des glaciers. Ph. Joutard avait fait le pari, en 1986, de changer de montagne, sinon de problématique : après l'” invention ” des Cévennes, celle du Mont-Blanc. Des collègues et des élèves l’ont suivi ou croisé sur les pentes alpines et sur le chantier des sensibilités européennes – parfois tranchées par la différence confessionnelle – devant la montagne, la nature, le sport, l’art. On comprend que Ph. Joutard ait été un acteur important de l’école française des historiens des représentations, des sensibilités, puis de la mémoire. Avec cette particularité qu’il a fait le chemin inverse de sa génération : parti, en avance, de la mémoire, il est revenu à l’histoire comme marque du récit collectif que la France propose d’elle-même depuis des siècles. Ces problématiques passionnent aujourd’hui les historiens et la société, et nourrissent nombre des contributions réunies dans cet ouvrage. Saluons enfin un dernier espace cher à Ph. Joutard : cette Méditerranée dont son œuvre a exploré l’arrière-pays cévenol, mais a aussi arpenté les plaines de Provence et franchi à Marseille la porte de l’Orient. Unité et diversité : de la montagne, de la Méditerranée, de la mémoire.

Colonialisme et postcolonialisme en Méditerranée
by Thierry Fabre

Longtemps les relations entre les deux rives de la Méditerranée ont été caractérisées par la conquête, par des rêves d’empire qui ont produit des systèmes de domination. Colonialisme et anticolonialisme se sont ainsi affrontés dans des combats idéologiques radicaux et parfois très simplificateurs. Loin de ces combats d’un autre temps, des illusions trompeuses de la mémoire et de querelles trop souvent aveugles, le moment est venu d’ouvrir bien grands les yeux. Que peut-il exister après le colonialisme ? D’autres configurations de relations internationales, qui ne seraient pas simplement fondées sur des rapports de puissance, sont-elles envisageables ? Seize historiens, philosophes, anthropologues, journalistes, spécialistes de questions internationales, politiques, stratégiques ou culturelles, tentent ici de répondre aux nombreuses questions qui surgissent dans ce débat contemporain. Leurs contributions se confrontent, se complètent, s’opposent parfois. Mais toujours pour éclaircir et enrichir. Ce cycle annuel de réflexions et d’échanges est conçu par Thierry Fabre, organisé et produit par espace culture à Marseille. Il est placé sous le signe du philosophe et théologien arabo-andalou du XIIe siècle, Averroès (Ibn Rushd), symbole ” de la profondeur des liens et de la fertilité des confluences entre les deux rives de la Méditerranée “.

Héritage architectural récent en Méditerranée
by Romeo Carabelli

Héritage architectural récent en Méditerranée : Temporalités et Territoires est un ouvrage qui analyse les résultats du projet ” Patrimoines Partagés “. Un projet de recherche en coopération sur les architectures modernes en Méditerranée qui bénéficie d’une subvention de la Commission de l’Union Européenne dans le cadre du programme ” Euromed Heritage II “.