Le Surrealisme Pour Un

Manifeste du surréalisme d’André Breton (Analyse de l’oeuvre)
by Gabrielle Yriarte, Kelly Carrein, lePetitLitteraire.fr,

Décryptez le Manifeste du surréalisme d’André Breton avec l’analyse du PetitLitteraire.fr !

Que faut-il retenir du Manifeste du surréalisme, le texte qui permet de comprendre les objectifs et les procédés du courant surréaliste ? Retrouvez tout ce que vous devez savoir sur cette œuvre dans une analyse complète et détaillée.

Vous trouverez notamment dans cette fiche :
• Un résumé complet
• Des éclairages sur le traumatisme de la guerre, l’avant-garde artistique, le surréalisme et la politique
• Une analyse des spécificités de l’œuvre : “Des idées en quête de légitimité”, “Qu’est-ce que le surréalisme ?”, “Méthodes surréalistes”, “Entre lyrisme et précision scientifique” et “Le surréalisme dans le monde et dans les arts”

Une analyse de référence pour comprendre rapidement le sens de l’œuvre.

LE MOT DE L’ÉDITEUR :
« Dans cette nouvelle édition de notre analyse du Manifeste du surréalisme (2017), avec Gabrielle Yriarte et Kelly Carrein, nous fournissons des pistes pour décoder ce texte qui éclaire les lecteurs sur le surréalisme. Notre analyse permet de faire rapidement le tour de l’œuvre et d’aller au-delà des clichés. » Stéphanie FELTEN

À propos de la collection LePetitLitteraire.fr :
Plébiscité tant par les passionnés de littérature que par les lycéens, LePetitLittéraire.fr est considéré comme une référence en matière d’analyse d’œuvres classiques et contemporaines. Nos analyses, disponibles au format papier et numérique, ont été conçues pour guider les lecteurs à travers la littérature. Nos auteurs combinent théories, citations, anecdotes et commentaires pour vous faire découvrir et redécouvrir les plus grandes œuvres littéraires.

LePetitLittéraire.fr est reconnu d’intérêt pédagogique par le ministère de l’Éducation. Plus d’informations sur lepetitlitteraire.fr


Futurisme et surréalisme
by François Livi, Université de Nantes. Département d’Italien

“Contributions analysant les similitudes et différences entre le futurisme et le surréalisme en littérature, art, musique ou cinéma, à travers des textes théoriques et programmatiques, des oeuvres et des itinéraires d’artistes. Des études sur ces deux avant-gardes, leur esthétique, leurs modes d’expression, leur travail sur la langue et l’image, leurs pratiques collectives, etc.” (résumé éditeur)

Écrits d’une femme surréaliste
by Valentine Penrose

Valentine Penrose, née Bouée (1898-1978), fut l’une des premières femmes à participer au mouvement surréaliste, auquel elle a apporté une œuvre poétique exceptionnelle, imprégnée d’automatisme, d’images insolites, d’érotisme, d’exotisme, de mythes, de légendes et de magie. De la même génération qu’André Breton et les autres fondateurs du mouvement, Valentine Penrose s’est liée avec le groupe surréaliste dès les années vingt. Comme tant de femmes associées au groupe, elle les a ébloui par sa beauté : Roland Penrose, Max Ernst et Wolfgang Paalen firent son portrait, Man Ray la photographia. Elle fut admirée en tant que poète, en particulier par Paul Eluard, qui écrivit des préfaces élogieuses pour Herbe à la lune (1935) et Dons des féminines (1951). La sensualité, l’érotisme parfois osé, la célébration du féminin, le rythme musical et les images surprenantes font des poèmes de Valentine Penrose autant de bijoux rares.

Le surréalisme
by Nathalia Brodskaïa

Dépassant son admiration, Gerry Souter, auteur du remarquable Frida Kahlo, n’hésite pas à ramener Diego Rivera à une dimension humaine, en constatant ses choix politiques, ses amours, et « qu’au fond de lui bouillonnait le Mexique, langue de ses pensées, sang de ses veines, azur du ciel au-dessus de sa tombe. »

Surréalisme et athéisme
by Guy Ducornet

La lutte antireligieuse des surréalistes s’est affirmée par tous les modes d’expression : textes, dessins, peintures, déclarations, films (comme l’Age d’Or, de Buñuel)… Elle s’est toujours faite en défendant une approche sensible du ” sacré ” – accaparé par les principales religions monothéistes -, ce que Breton appelait ” le merveilleux “, c’est-à-dire la liberté absolue de l’imaginaire, de l’amour, du désir et de la poésie. A la niche les glapisseurs de dieu ! , le manifeste d’André Breton qui donne son nom à l’ouvrage, date de 1948. Il fut, signé à l’époque par cinquante de ses compagnons. Contresigné en 2006 par 175 surréalistes de tous pays, il est publié ici pour la première fois dans plusieurs langues. A l’heure où l’on vient de célébrer le centenaire de la laïcité française et de la séparation des Eglises et de l’Etat ; à l’heure où l’on menace de rétablir le délit de blasphème et de sacrilège dans la République française, à l’heure où les libertés d’expression et de satire sont menacées, ce livre présente, sous forme de florilège, les textes fondateurs qui ont contribué aux combats menés par le Surréalisme, le plus influent des mouvements ” d’avant-garde ” du XXe siècle au service de la poésie, de l’amour et de la liberté.

Le surréalisme en héritage
by Olivier Penot-Lacassagne, Emmanuel Rubio

Au sommaire notamment : Le surréalisme révolutionnaire (R. Passeron) ; Entre legs et dissidence, l’héritage surréaliste de Christian Dotremont (S. Caron) ; Alechinsky, surréaliste à la marge (M. Sicard) ; Isidore Osou, la problématique du dépassement (R. Sabatier) ; Le lettrisme, un nouveau concept de groupe (E. Monsinjon).