Le Mystere Du Capital

De la richesse et de la pauvreté entre Europe et Méditerranée
by Thierry Fabre

Entre Europe et Méditerranée, la pauvreté est de plus en plus étendue, opposée à une richesse elle-même toujours grandissante. Et face à ce constat, toute indifférence est impossible: l’Europe ne peut pas devenir une forteresse de prospérité repliée sur elle-même. Quant à adopter une attitude de compassion, elle est passive et inefficace. Alors, comment comprendre, comment agir ? Les explications qui ont aujourd’hui cours sont essentiellement d’ordre économique, mais les sociétés humaines ne sont pas uniquement organisées sur ces seuls critères. Dix ans après les accords de Barcelone qui scellaient un partenariat entre rive Nord et rive Sud pour créer à terme une grande zone de libre-échange, c’est le désenchantement qui prévaut. Pourquoi ? Des voix s’élèvent pour rappeler que l’économie doit être une science morale, indissociable d’une approche philosophique et politique. C’est dans cette perspective que les 12e Rencontres d’Averroès ont abordé cette réflexion. D’abord par une analyse du passé pour déterminer comment les notions de richesse et de pauvreté ont été perçues à travers l’Histoire. Ensuite par une remise en cause, fondée sur l’économie politique, des grilles de lectures traditionnelles qui servent aujourd’hui à analyser les relations entre Europe et Méditerranée. Enfin en s’interrogeant sur l’avenir: quelles autres formes d’organisation économique sont possibles, et en regard de quels systèmes de valeurs ? Ce cycle annuel de réflexions et d’échanges est conçu par Thierry Fabre, organisé et produit par espace culture à Marseille. Il est placé sous le signe du philosophe et théologien arabo-andalou du XIIe siècle, Averroès (Ibn Rushd), symbole ” de la profondeur des liens et de la fertilité des confluences entre les deux rives de la Méditerranée “.

Paradoxes du capital (Les)
by Gérard Jorland

Depuis Marx, le problème de la transformation des valeurs en prix de production a suscité une longue polémique que les controverses de Cambridge ont étendue à toutes les écoles de pensée : marxistes, keynesiens, ricardiens et néoclassiques. Gérard Jorland en retrace ici l’histoire et renouvelle notre compréhension de Marx économiste. Il montre en particulier comment ce débat crucial sur la mesure du capital a cessé d’être un affrontement « littéraire » entre positions hétérogènes pour devenir, grâce à son traitement mathématique, une discussion portant sur un terrain commun.
Philosophe et historien des sciences, Gérard Jorland est directeur de recherche au CNRS.

80 hommes pour changer le monde
by Sylvain Darnil, Mathieu Le Roux

Etudes et coopérations achevées, Sylvain Darnil et Mathieu Le Roux démarrent un tour du monde à la recherche d?hommes et de femmes exceptionnels : des entrepreneurs – architectes, chirurgiens, banquiers, chimistes?- qui réinventent leur métier et créent des entreprises rentables pour édifier le monde qu?ils souhaitent au lieu de subir celui qui existe.
Imaginez un monde :
– où les hôpitaux rentables soignent gratuitement deux tiers de leurs patients,- où les transports en commun sont tellement agréables et efficaces que l?on utilise sa voiture que quelques heures par an,
– où les maisons produisent davantage d?énergie qu?elles n?en consomment,
– où une banque permet à ses clients de sortir de la pauvreté tout en gagnant de l?argent
Ce monde existe. Sylvain Darnil et Mathieu Le Roux ont étudié toutes ces initiatives ; ils racontent le destin de ces hommes dont la confiance à pulvériser les préjuges économiques jugés pourtant indestructibles !

Le Mystère du chêne brûlé
by Céline Guillaume

Découvrez le second titre de la saga La Baronne des Monts-Noirs

1160. À l’heure où Flore dirige le couvent de Sainte-Radegonde, sa fille, Mélissandre, disparaît mystérieusement dans les bois des Monts-Noirs. Parallèlement, Girard de Bellegarde, évêque d’Autun, fomente quelques intrigues diaboliques dans les recoins les plus secrets du palais épiscopal. D’atroces crimes sanglants ont de nouveau lieu, réveillant ainsi le passé. Le mal aux multiples visages rôde, sournois et malsain, autour de tous. Qui s’y opposera ? Flore grâce à sa quête qui la rattache à une tradition millénaire ? Sa fille qui chemine inexorablement sur ses traces ? Albéric, l’amant fidèle ? Peu à peu, depuis la Terre-Sainte jusqu’au Morvan se rejoignent celles et ceux qui devront mener l’affrontement final. Mais qui peut prédire l’issue de ce combat tumultueux entre les abîmes et la lumière ? Après La Baronne des Monts-Noirs, le second tome de cette saga, située à mi-chemin entre roman historique et épopée imaginaire, enchantera les lecteurs de Céline Guillaume. Céline Guillaume semble avoir vécu parmi eux, tant ses héros sont forts, vibrants et pénétrants.

En rêveuse méthodique, l’auteur extrait un texte flamboyant du terreau de ses songes et transforme ses personnages en êtres de légende.

EXTRAIT

En l’an de grâce 1160 dans les Monts-Noirs.
– Reynaud, attends, haletait Mélissandre en s’adossant contre le tronc d’un arbre. Je n’arrive plus à te suivre… Reynaud? Reynaud, tu m’entends ? Réponds-moi…
Reprenant un souffle qui lui faisait défaut, pliée en deux, les mains appuyées sur les cuisses, elle avait l’impression d’être abandonnée dans l’immensité du bois touffu des Monts-Noirs. Avril pétillait de bourgeons et de verdeur retrouvée. La terre vibrait de mousse, des buissons de baies chargés de feuillage neuf s’entremêlaient aux branches basses des fougères.
– Tu n’avais qu’à manger le bon pain frais de soeur Marguerite et boire ton lait de poule ce matin, tu aurais eu des forces pour enfin m’attraper ! s’écria la voix lointaine d’un jeune garçon. J’en connais une, la Jeannette, qui trop pressée de me voler un baiser, m’aurait déjà jeté dans la mousse…
Elle soupira. D’accord elle possédait un appétit d’oiseau, mais, le moment était mal choisi pour lui rappeler ce souci de constitution. Si bien manger était gage d’une santé de fer, pour elle cela n’avait aucune importance. permettra assurément de publier un second ouvrage bien meilleur que celui-ci.

A PROPOS DE L’AUTEUR

Céline Guillaume, auteur de nombreux ouvrages plusieurs fois primés dans lesquels son écriture limpide et à « fleur de mots » plonge le lecteur dans un univers personnel d’une grande profondeur, nous livre ici un roman puissant et envoûtant, un roman au style flamboyant, un roman médiéval et fantastique. Elle devient ainsi une actrice incontournable dans les mondes de l’imaginaire. Avec La Baronne des Monts-Noirs, la magicienne féerique poursuit son ascension…