Le Grand Partage

Changement urbain et démocratie participative à Berlin
by

Cet ouvrage est le récit ethnographique, nourri par la photographie, des pratiques d’appropriation de l’espace et d’engagement politique observées au sein de trois groupes sociaux qui cohabitent dans le grand ensemble de Marzahn, à la périphérie de Berlin-Est, depuis la réunification : l’ancienne Intelligenz déclassée, les familles populaires et les Aussiedler. Il apporte trois éclairages sur la société allemande contemporaine et la forme urbaine des grands ensembles. Il décrit d’abord les effets sociaux et spatiaux des transformations post-socialistes à l’Est de Berlin. Il propose ensuite, en s’appuyant sur la longue tradition de recherches françaises dans les grands ensembles, un regard décalé sur la situation allemande. Enfin, il rend compte de la recomposition du rapport à la politique en Allemagne de l’Est, 20 ans après la chute du mur. 


Sociologie de la traduction
by Madeleine Akrich, Michel Callon, Bruno Latour

4e de couv.: Au début des années 80, un groupe de chercheurs de l’École des mines se penche sur un aspect du monde contemporain négligé par les sciences sociales : les sciences et les techniques. Comment sont-elles produites ? Comment leur validité ou leur efficacité sont-elles établies ? Comment se diffusent-elles ? Comment contribuent-ils à transformer le monde ? Ces travaux donnent naissance à une approche aujourd’hui reconnue : la sociologie de la traduction, dite aussi théorie de l’acteur réseau, avec ses concepts clefs, la traduction, l’intéressement, le script, la controverse, etc. Cette théorie est si féconde que les sciences sociales mobilisent désormais très largement ses concepts, mais aussi ses règles de méthodes et ses outils de travail. Or, nombre de ses textes fondateurs n’étaient pas ou plus disponibles en français. En rassemblant des textes de trois de ses pionniers, Madeleine Akrich, Michel Callon et Bruno Latour, on permettra au lecteur de comprendre les développements de la sociologie de la traduction et la manière dont elle a interrogé le lien social, les machines, les objets, les usagers, les pratiques scientifiques. Pour montrer en conclusion comment cette approche permet de renouveler l’analyse sociologique classique.

Le Communisme primitif
by Alain Testart

Dans toutes les sociétés de chasseurs-cueilleurs, il y a partage du gibier. Mais c’est seulement en Australie que ce partage obéit à une loi telle que le gibier y est systématiquement approprié par un autre que le chasseur. A travers le jeu de la réciprocité, cette non-appropriation par le producteur immédiat se résout en une appropriation par l’ensemble de la communauté. D’où l’idée d’un communisme primitif, entendu dans un sens tout différent de celui que lui a conféré la tradition marxiste ou anthropologique. Ce livre se propose d’exposer toutes les implications théoriques d’une telle idée en réexaminant en particulier certaines questions classiques de l’anthropologie sociale comme l’exogamie, la parenté et le totémisme. Pour mener à bien cet examen, il a été nécessaire de reconstruire le concept de mode de production et de préciser l’idée d’une articulation complexe entre structure économique et idéologie.

Ovnis : ce qu’ILS ne veulent pas que vous sachiez
by Pierre Lagrange

Nous cache-t-on la vérité sur l?existence des ovnis ? Depuis quelques années, l?existence d?un complot pour étouffer la vérité, d?une politique de « debunking » sur les ovnis, semble admise notamment par des scientifiques proches de l?armée française. Pierre Lagrange, l?un des rares chercheurs à avoir analysé en détail les documents déclassifiés sur les ovnis (notamment par l?armée américaine), décrit ici l?histoire de la montée de cette théorie et évalue la pertinence des arguments avancés pour la défendre.
Il ne s?agit pas d?opposer aux théories du complot une vision angélique d?un monde sans désinformation, mais d?observer objectivement le type de vérité obtenu par les militaires sur les ovnis et sur la pertinence de la réponse apportée par ceux qui dénoncent un complot. Pierre Lagrange montre que, aussi curieux que cela puisse paraître, ceux qui dénoncent les prétendus complots de l?armée américaine reprennent à leur compte l?idéologie qu?elle défendait et notamment la vision d?une population immature qu?il faudrait étroitement encadrer dans son interprétation des phénomènes observés en confiant et limitant l?analyse à des cercles d?experts opaques et inaccessibles à la critique.
Offrant un regard neuf sur l?histoire des relations entre experts militaires et opinion publique, ce livre présente également nombre de documents demeurés secrets à ce jour, et qui ont alimenté l?idée de secrets bien gardés.

Le jeu de la règle
by Roger Chartier

Cette série d’articles, parus pour la plupart dans “le Monde”, consacrés à des thèmes et des disciplines différents manifeste clairement les termes de l’engagement scientifique de Roger Chartier. Dans ce livre, il affirme la nécessité d’un dialogue entre les disciplines des sciences humaines et sociales, histoire, anthropologie, histoire de l’art, critique littéraire.