Le Gout Du Rock N Roll

Rock and Roll Circus
by Sam Bernett

Voici une histoire vraie, la fabuleuse histoire du Rock and Roll Circus. Club de Saint-Germain-des-Prés ouvert le vendredi 13 juin 1969 et fermé à la fin de l’année 1972. Jamais nuits ne furent plus folles que ces années-là. Les Beatles avaient transformé le rock en pop. Le blues du Delta suintait dans les rues de Londres. Aux États-Unis, des fous furieux préparaient le festival de Woodstock. Au Vietnam, les GI’s se passaient des joints et les Doors en boucle. À Paris, les Rolling Stones dansaient avec le diable au banquet des mendiants. Janis Joplin déboulait sur les platines. Jacques Prévert et Antoine Blondin refaisaient le monde à la Cantine du Circus. Richard Bohringer n’avait pas encore de César. Gene Vincent voulait une caisse de bière pour chanter «Be Bop a Lula». Michel Polnareff s’était planqué dans une poubelle pour échapper aux coups de couteau de sa compagne jalouse. Johnny Hallyday et Jim Morrison étaient inséparables. Dans la nuit du 2 au 3 juillet 1971, les WC du Rock and Roll Circus étaient fermés de l’intérieur… Jim Morrison n’était plus accoudé au bar ! Sam Bernett a commencé sa carrière au New York Times à New York dans les années 1960. De retour à Paris il est animateur vedette à RTL et à Europe 1. Fondateur de lieux parisiens devenus cultes : la Tour de Nesles, le Rock and Roll Circus, le Malibu, le Bus Palladium, le Martine’s. Il a également dirigé l’Élysée Matignon. Sam Bernett a publié Johnny Hallyday : 7 Vies (éditions de l’Archipel) et les biographies de Coluche, Renaud, Eddy Mitchell et Johnny Hallyday (Albin Michel).

Dictionnaire de la musique
by Gérard Pernon

Cet ouvrage traite de la musique des origines à nos jours sous ses principaux genres. Il aborde entre autres les compositeurs, les instruments et les différentes formes musicales. Il s’agit ici de la cinquième édition mise à jour de ce dictionnaire. Il s’est vendu jusqu’ici à 60 000 exemplaires, un chiffre remarquable pour un ouvrage qui se veut accessible à tous les publics et aussi complet que possible dans un format léger. Très apprécié des enseignants et de leurs élèves, il s’adresse à tous les curieux de la musique. En leur racontant simplement la musique à travers son histoire, ses formes, ses genres, ses styles, ses compositeurs et leurs œuvres.

Les derniers jours du rock’n’roll
by Pierre Achard

Ce livre raconte l’histoire d’hommes (et de quelques femmes) avec des guitares, des voitures de sport, des micros, des cuirs, des chaînes, des amplis et autre seringues qui leur faisaient franchir le mur du son et ruer dans les décors… Sorties de route ou tombées du ciel, quand on ne s’y envoyait pas d’une ligne ou d’un rail : le temps des comètes. C’est l’histoire de quelques générations (au sens où l’entendirent les « Who »), pressées d’en finir avant que de vieillir qui prirent la route du rock, du succès et presque aussitôt de la postérité : morts à vingt dans les années 60, à vingt-sept dans les années 70, à peine le temps de se faire un prénom : Buddy, Eddie, Ritchie, Rickyn Jimi, Jim, Tim, Janis, Otis, Elvis, Vince, Marvin, Freddie and co, tout le gotha de nos discothèques jusqu’à Kurt Cobain et son précoce Nirvana. Et puis aussi les demi-dieux : les derniers jours de Morrison à Paris, le traquenard de John Lennon au Dakota, la véritable mort d’Elvis, seul au sommet de son Hilton infernal, le jour où Marvin Gaye père, tua… Marvin Gaye fils, le jour où l’avion d’Otis Reading imita celui de Buddy Holly et piqua du nez vers le Never More… Et puis tous les autres, dont les noms sont aussi méconnus ou oubliés que les succès ou les visages sont célèbres. Au fond, ce livre est l’histoire d’une route, qu’on pourrait appeler… 666, qu’empruntent depuis 50 ans des jeunes gens énervés et pressés de nous raconter que la vie est courte, sauvage et folle comme un bon vieux rock – deux minutes 30 de frisson – et qu’il faut en vivre chaque seconde comme si elle était la dernière…

Mick, Sexe et Rock’n’roll
by Christopher Andersen

Sexe and Rock’n’roll

Le célèbre journaliste Christopher Andersen nous offre ici une biographie sans détour, aussi foisonnante et bouillonnante que Mick Jagger lui-même, à l’occasion du 50e anniversaire des Rolling Stones et de leur tournée mondiale. Mick Jagger est l’une des grandes icônes culturelles de notre époque — extravagant, arrogant, inquiétant et fascinant — et pourtant il a juré de ne jamais écrire son autobiographie. Aujourd’hui, Christopher Andersen nous propose une biographie explosive et irrésistible qui fera date pour les fans des Stones toutes générations confondues, avec des révélations et des enquêtes étonnantes, telles que :
– Le passé bisexuel de Mick Jagger et la liste de ses amantes célèbres qui continue encore de s’allonger.
– Le redoutable sens des affaires de Jagger, qui lui a permis d’amasser une fortune dépassant les 400 millions de dollars.
– Cocaïne, LSD, haschisch, amphétamine — les détails surprenants quant à la réelle étendue de l’addiction de Jagger.
– Les relations du chanteur avec la famille royale — des liens qui se poursuivent aujourd’hui avec William et Kate — et les circonstances étonnantes de son anoblissement au Palais de Buckingham.
– Les menaces qui ont pesé sur la vie de Jagger, dont le récit terrifiant d’une tentative d’assassinat que le FBI garda secrète pendant des années.
– Et bien sûr, la relation étrange et ambivalente entre Mick Jagger et Keith Richard, toujours aussi explosive aujourd’hui encore.

Mick est une exploration sans concession du leader charismatique du plus grand groupe rock de tous les temps et est destinée à devenir la biographie définitive que tout fan devra avoir dans sa bibliothèque.

Traduit de l’anglais par Dominique Defert et Carole Delporte


Mon enfance pas comme la vôtre…
by Bruno Sebeiras

“Ces deux jolis mots: “Je t’aime”, je voudrais les lui dire, les lui crier, mais je ne le peux pas. Je voudrais l’emporter sur mon nuage de verdure, et, blottis l’un contre l’autre, nous nous épanouirions. Nos doigts s’exprimeraient tout haut, sans crainte, sans regard. Nos délirantes promesses verraient le jour, et nous pourrions nous prouver tout ce que nous nous disons. L’un de nous osera-t-il un jour? Qui de nous deux osera baisser la vitre de la timidité et de l’inconvenance? Inconvenance! Pourquoi inconvenance? Nous ne ferions de mal à personne sur mon nuage de verdure! Seulement, qui de nous osera? Lui peut-être… Moi, je ne sais pas… peut-être… peut-être pas… Quel étrange sentiment que de vouloir, et de ne pas pouvoir.” Insouciance et impertinence; innocence et éblouissements?; évidences et plénitude… Le roman de Bruno Sebeiras associe plus que jamais ces termes à l’enfance et réinvestit – plus qu’il ne les relate – les moments forts ou cocasses, exaltants ou troublants, des jeunes années passées en Normandie. Un temps édénique – car précédant tout jugement ou toute morale – donné à travers le regard d’un garçon qui grandit, s’éveille tout autant à la nature qu’à lui-même. Un temps qui imprègne donc totalement une oeuvre épidermique, dont l’écriture traduit fidèlement les sensations, impressions et réflexions d’un enfant désarmant.

Comme des barbares en Inde
by Jean-Claude Perrier

En 1899, l’o cier Julien Viaud, alias Pierre Loti, s’immergeait avec extase dans «l’Inde des palmes», rencontrant maharadjah, fakirs, fi dèles sur le Gange… et rédigea l’un de ses chefs d’oeuvre L’Inde (sans les Anglais). Michaux, découvrant l’Inde en 1931 (il aurait pu y croiser Malraux cette même année), allait lui consacrer la moitié de son Barbare en Asie. Si Malraux, qui séjourna en Inde plusieurs fois, dont en 1974 –comme unpèlerinage avant de mourir–, n’écrivit jamais de grand livre sur l’Inde, il lut notamment Tagore et les grands textes sacrés et noua une relation privilégiée avec Nehru et Indira Gandhi. Quant à Gide, traducteur de Tagore et de Kabîr, sous l’invocation duquel Michaux plaça son Barbare, il connut aussi Nehru et soutint avec ferveur les oeuvresde Malraux et de Michaux. Dans cet essai littéraire, hymne à l’Inde et à ces quatre écrivains si di érents qui éprouvèrent une attirance commune pour ce pays «d’antique civilisation», apparaissent aussi beaucoup de belles fi gures de passeurs, tels Ravi Shankar et George Harrison.

Il y a trente-cinq ans, Jean-Claude Perrier, journaliste et écrivain, posait le pied pour la première fois en Inde, qui deviendra un peu sa deuxième patrie. Il est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages dont André Malraux et la tentation de l’Inde (Gallimard, 2004), Les mystères de Saint-Exupéry (Stock, 2009), prix Louis-Barthou de l’Académie française 2010, et André Gideou la tentation nomade (Flammarion, 2011).


Identité du rock et presse spécialisée
by Thomas Mansier

La presse rock française des années 90 reste attachée à la médiation (issue des années 60-70) rock – rébellion de la jeunesse. Mais cette musique n’est plus exclusivement appréciée par les jeunes (qui souvent préfèrent d’autres styles, tandis que les anciens jeunes font valoir leur droit à l’apprécier) et apparaît de plus en plus soumise aux logiques économiques (donc éloignées des positions contre-culturelles originelles). Ceci impose aux rédacteurs d’ouvrir leur compréhension du rock et de la jeunesse a de nouvelles définitions plus en accord avec l’époque : acceptation de la musique électronique, du vieillissement dans le rock, etc. Outre cette transformation de leur sujet d’analyse, les journalistes sont confrontés à une autre difficulté : ce type de publications est avant tout une presse identitaire, que le public acquiert pour retrouver certains repères. La presse spécialisée doit ainsi convaincre ses lecteurs que les définitions précédentes (musicales, mais aussi socioculturelles) qu’elle a elle-même diffusées doivent être remises en cause. Ce d’autant plus qu’à la fin de la décennie, l’apparition des nouvelles technologies (démocratisation de la copie de CD, téléchargements sur Internet) impose un débat public sur le coût de la création musicale, donc une médiatisation plus importante de ses impératifs économiques. Ce travail de recherche s’articule ainsi autour de l’analyse des arguments discursifs employés par les journalistes spécialisés pour médiatiser ce changement d’identité du rock.