Le Bouddha De La Medecine

Le bouddhisme et la médecine traditionnelle de l’Inde
by Sylvain Mazars

Les spécialistes du bouddhisme et les historiens de la médecine indienne n’ont pas manqué de relever les étroites relations entre le bouddhisme et la médecine. Le Bouddha, comme le médecin, ne se propose-t-il pas de mettre fin à la douleur? Le bouddhisme est-il pour autant une doctrine médicale, une «médecine de l’âme»? En tant que système philosophico-religieux quel impact a-t-il eu sur l’art de guérir?

La question des influences réciproques du bouddhisme et de la médecine n’a pas fait l’objet d’étude spécifique. Ainsi, la doctrine de la réincarnation, la non-violence, sont autant de croyances bouddhiques fondamentales qui, au contact de l’Occident, se sont trouvées réactivées avec l’euthanasie ou l’acharnement thérapeutique.

Afin d’éclaircir la question, cet ouvrage se propose de retourner dans l’Inde ancienne, aux sources du bouddhisme. Il s’agit de comparer les corpus religieux du bouddhisme des origines avec les traités relatifs à l’Ayurveda, la médecine pratiquée en Inde à cette époque.


Les enseignements du Bouddha de médecine
by Khenchen Rinpoché Thrangu

Écrit par KHENCHEN THRANGU RINPOCHE, une des plus hautes autorités du bouddhisme tibétain, cet ouvrage révèle pour la première fois au public occidental, tous les secrets de l’enseignement du Bouddha de Médecine. Cette pratique très ancienne, bénéfique autant pour le corps que pour l’esprit, est présentée ici en détail avec les visualisations, invocations, mantras (sons) et mudras (gestes) de guérison pour que chacun puisse l’utiliser. À chaque étape de cet enseignement, l’auteur est amené à expliquer, dans un langage accessible, les notions fondamentales du bouddhisme tibétain nécessaires pour intégrer cette pratique. L’ouvrage devient ainsi, avec de nombreuses questions-réponses, une introduction complète à la conception bouddhiste de la vie, de l’homme et de la santé. Cet ouvrage concerne tous les pratiquants du bouddhisme, les soignants et toute personne intéressée par la vision tibétaine de la vie. Il comporte une introduction et des annotations de LAMA TASHI NAMGYAL, le texte original tibétain de la pratique avec la transcription phonétique et la traduction en langue française.

L’art du bon Karma
by Nida Chenagtsang

Une pratique spirituelle de la Médecine tibétaine traditionnelle “Dès que j’ai commencé à pratiquer le Yuthok Nyingthig, ma perception normale du monde a changé. Ma philosophie de vie a été transformée à jamais. Au Tibet, j’ai grandi dans un environnement naturellement spirituel, et la pratique faisait partie de moi mais le Yuthok Nyingthig a complètement changé ma vie, atteignant mon être au plus profond, décuplant ma sagesse dans la pratique de la médecine. Je suis totalement confiant dans les bénédictions de Yuthok. Et je souhaite partager ses bienfaits et ses bénédictions avec tous les êtres du plus profond de mon coeur.”

Les religions, la médecine et l’origine de la vie
by Michel Meslin, Alain Proust, Ysé Tardan-Masquelier

En 1997, des médecins de l’hôpital Bichat ont contacté l’Institut de recherches pour l’étude des religions à l’université Paris-IV, afin de créer un groupe de réflexion interdisciplinaire consacré aux représentations des différentes religions sur l’origine de la vie. Puis, médecins, historiens et théologiens ont mis leur travail en commun ; cet ouvrage est le produit de ces échanges.

Dieu, la médecine et l’embryon
by René Frydman

” L’embryon a-t-il une âme ? Si oui, cette animation est-elle immédiate, dès la conception, ou bien différée ? Et, dans ce cas, quand et comment se produit-elle ? Cette question a de tout temps été objet de controverses. Les grandes religions monothéistes y apportent des réponses différentes. La science elle-même a longtemps balbutié avant de comprendre les mécanismes intimes de la reproduction. À l’aube du XXIe siècle, les progrès de la biologie moléculaire renouvellent le débat. Médecin, spécialiste du traitement de la stérilité et des grossesses pathologiques, c’est d’abord en praticien quotidiennement confronté aux interrogations des patients que je m’exprime ici. La médecine, lorsqu’elle touche à la queslion des origines de l’être, doit tenir compte des progrès scientifiques mais également des questionnements éthiques et du sens à donner à nos décisions thérapeutiques. Le statut de l’embryon peut-il varier selon le regard qu’on lui porte ? “