La Conquete Spatiale

Histoire de la conquête spatiale
by Jean-François Clervoy, Frank Lehot

Jean-François Clervoy, astronaute, et Frank Lehot, médecin et instructeur des vols en apesanteur, racontent ici l’histoire fantastique de l’homme dans l’espace, ponctuée d’anecdotes originales et de témoignages inédits sur le quotidien des astronautes.

En juillet 2019 sera fêté le 50e anniversaire du premier pas d’un homme sur la Lune (mission Apollo 11). La 3e édition de l’Histoire de la conquête spatiale sera, pour l’occasion, largement réactualisée sur le fond (16 nouveaux chapitres) et sur la forme (nouvelle maquette plus vivante) pour coller à l’événement.

Les thèmes des encarts seront choisis pour éveiller l’intérêt du lecteur :
– Que faire après avoir marché sur la Lune ? racontera le devenir des marcheurs lunaires
– Ont-ils vraiment marché sur la Lune ? ou le scepticisme lié à certaines missions Apollo qui auraient été montées en studio.
– Ce qu’a apporté la Lune aux Terriens parlera des retombées du programme lunaire dans notre vie quotidienne(couches, perceuses sans fil…)


Neil Armstrong et la conquête spatiale
by Christine Palluy

Une collection de livres brochés de 32 pages qui renferment un épisode de la vie d’un personnage célèbre, historique ou légendaire, raconté comme une histoire : ici, le récit des premiers pas sur la Lune de Neil Armstrong. En fin d’ouvrage, un dossier historique pour aller plus loin.

L’histoire de la conquête spatiale, du cadran solaire à l’homme sur Mars
by Stéphane Frattini, Stéphanie Ledu

80 pages richement illustrées, avec un texte sobre et linéaire, à lire comme un récit, pour initier les plus jeunes à l’histoire de la conquête de l’espace.
“L’Histoire de la conquête spatiale” nous emmène des toutes premières observations des étoiles, qui rythmaient plantations et récoltes à l’époque de la préhistoire, à aujourd’hui, en passant par les grandes inventions : l’astrolabe, le télescope, le sextant… mais aussi les fusées, les satellites et les stations spatiales.

Stéphanie Ledu et Stéphane Frattini rendent l’histoire de la conquête de l’espace accessible aux plus petits, tout en en apprenant toujours un peu aux lecteurs adultes. Ils s’attachent ainsi à rendre concrets les liens entre le passé et le présent.


Oublier la Terre? la conquête spatiale 2.0.
by Jacques Arnould

Aujourd’hui, la Terre ne suffit plus aux GAFA. Elon Musk, à la tête de Space X, Jeff Bezos et sa société Blue Origin, ou encore le britannique Richard Branson, dirigeant de Virgin Galactic, investissent massivement dans le spatial. Et on peut dire que ces cowboys de l’espace n’ont pas peur de voir les choses en grand. Le but de ces chantres de ce que l’on appelle le Newspace: changer le monde, ni plus ni moins. Or ce monde est aussi le nôtre et les questions que cette conquête spatiale 2.0 posent nous concernent tous. Passer quelques jours dans la Station Spatiale Internationale, pour la coquette somme de 30 millions d’euros, est-il vraiment un progrès pour l’humanité, ou un bon business ? Plus sérieusement, pourquoi l’humanité entreprendrait-elle la conquête, la colonisation, l’exploitation d’une autre planète, d’un astéroïde ? Pour sauver l’espèce humaine de l’extinction ? La Terre est-elle si mal en point qu’il faudrait tout simplement la mettre au rebut ? Justement, que penser des liens entre les perspectives du NewSpace et les courants transhumanistes ? En tout cas, même si l’on peut légitimement s’interroger sur les véritables motivations de ces aventuriers d’un genre nouveau, les questions soulevées ont le mérite de nous faire nous interroger sur le futur que pourrait nous offrir le développement actuel des techniques et des politiques spatiales. Parce qu’aller habiter sur la Lune n’est peut-être pas si stupide que ça… Or, il faut y penser maintenant sous peine de louper la navette !

La nouvelle conquête spatiale
by Alain Dupas

?Quand on contemple les photographies du premier vol spatial de Gagarine, en 1961, ou des premiers pas sur la Lune d’Armstrong et d’Aldrin, on a parfois l’impression d’une splendeur passee. La grande epoque de l’espace semble revolue. Rien de plus faux demontre ici Alain Dupas. C’est aujourd’hui et ce sera encore davantage demain ! Mars est le grand objectif des Etats-Unis et devrait etre atteinte peu apres 2030. Deja, la Chine se prepare a leur emboiter le pas et a conquerir la Lune. Meme l’Inde evoque des vols habites pour 2015. Quatorze agences mondiales se reunissent regulierement depuis 2006 pour elaborer une strategie commune. L’Europe est un partenaire important dans cette aventure, tout en ayant pris le deuxieme rang mondial pour toutes les applications pratiques de l’espace qui ont change le monde. De l’epoque heroique aux scenarios du futur qui envisagent terraformation de planetes ou encore immenses habitats artificiels, des enjeux industriels aux questions militaires en passant par le tourisme spatial, Alain Dupas retrace les toutes dernieres pages de l’aventure humaine dans le cosmos et esquisse celles que nous ecrirons bientot. Non, decidement, nous n’avons rien perdu de notre ambition et de notre demesure ! Expert dans le domaine des politiques, des technologies et des programmes aerospatiaux, Alain Dupas a ete vingt ans charge de mission au CNES et il collabore actuellement avec l’Onera, ainsi que d’autres grands acteurs du secteur. Il est chercheur associe au Space Policy Institute de la George Washington University a Washington. Il a notamment publie L’Age des satellites, Une autre histoire de l’espace et Destination Mars.

Figures du ciel
by Marc Lachièze-Rey

Dès l’aube de l’humanité, chaque culture s’est forgée une conception du ciel, en a dessiné des images. Le long chemin qui a conduit du cercle, figuration de la perfection divine chez les Grecs, à l’écume des bébés-univers jaillie de l’inflation chaotique est pavé des principes de symétrie et d’harmonie qui ont guidé les cartographes du ciel. Au-delà de leur importance physique et métaphysique, ces représentations de l’Univers ont toujours inspiré une puissante émotion esthétique, que la qualité et les dimensions du Livre permettent de dégager pour le plus grand plaisir des lecteurs. Cet ouvrage explore le foisonnement de l’iconographie céleste mais aussi les écrits les plus variés. La diversité des conceptions et des représentations illustre la richesse des civilisations et des modes de pensée, et permet de retracer les cheminements historiques souvent entremêlés des sciences, des arts, des religions et des philosophies. Choisies pour leur double rôle illustratif et démonstratif, les très nombreuses images proviennent de plusieurs sources : manuscrits, estampes, imprimés conservés pour la plupart à la Bibliothèque nationale de France ; clichés astronomiques récents ; visualisations de diverses structures cosmiques au moyen de simulation par ordinateur ; schémas et diagrammes. Pour illustrer les diverses facettes du progrès des connaissances, les auteurs, deux astrophysiciens, confrontent l’iconographie antique, médiévale ou postérieure, et les images offertes par la science contemporaine. La maquette du Livre, très originale, adapte la forme au discours : dépliants, pliages asymétriques, permettent confrontations et juxtapositions, lectures multiples. Ainsi apparaissent de manière subtile une continuité des réflexions théoriques, une omniprésence de certains thèmes, le retour parfois inattendu des même approches. L’ouvrage s’articule autour de quatre grands thèmes : l’Harmonie du monde présente et analyse les divers systèmes du monde ; l’Uranométrie est axée sur les procédés de mesure et de représentation du ciel ; l’Heptaméron expose de manière comparée les récits de la Création ; enfin, les Habitants du ciel traitent des rapports de l’homme et du ciel sous leurs aspects religieux, mythiques ou scientifiques.

La conquête de l’espace
by Vasil Teigens, Peter Skalfist, Daniel Mikelsten

Bien que ses racines remontent aux premières technologies de fusée et aux tensions internationales qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale, la course à l’espace a commencé après le lancement soviétique de Sputnik1 le 4 octobre 1957. La course à l’espace est devenue un élément important de la rivalité culturelle et technologique entre L’URSS et lesÉtats-Unis pendant la guerre froide. L’exploration spatiale moderne atteint des zones incroyables. Mars est le point focal de l’exploration spatiale. À long terme, il existe des plans provisoires de missions orbitales et d’atterrissage habitées sur la Lune et sur Mars, établissant des avant-postes scientifiques qui laisseront ensuite la place à des colonies permanentes et autosuffisantes. Des explorations supplémentaires impliqueront potentiellement des expéditions et des peuplements sur d’autres planètes et leurs lunes, ainsi que la mise en place d’avant-postes d’extraction et de ravitaillement en carburant, en particulier dans la ceinture d’astéroïdes. L’exploration physique en dehors du système solaire sera robotisée dans un avenir proche.