Histoire Romaine Livres A

Histoire Romaine
by Tite Tite Live

Histoire romaine est une oeuvre de l’historien Tite-Live dont il entame la rédaction aux alentours de -27. De cette oeuvre immense qui couvre en 142 livres l’histoire romaine des origines jusqu’à la mort de Drusus en 9 av. J-C, le quart seulement nous est parvenu.Tite-Live, bien que républicain, est aidé dans son travail par la famille impériale. Auguste a effectivement compris que cette évocation des hauts faits de Rome pouvait servir son pouvoir. Il s’agit non seulement d’élever « un monument à la gloire de Rome » mais surtout de rappeler l’ancienneté et la continuité sans faille de l’histoire de la ville. L’Histoire selon Tite-Live n’est pas objective : elle idéalise les grands hommes et reste pleine de prévention à l’égard des démocrates.

Histoire romaine
by Cassius Dio Cocceianus, Dio Cassius

“The discussion is consistently lucid and sensible, with good comparisons of Dio’s narrative of the Gallic Wars with that of Caesar, and of his characterisation of the major figures with Plutarch’s corresponding biographies.” — Catherine Steel, University of Glasgow, Bryn Mawr Classical Review (2012.08.18)

Histoire romaine
by Dión Casio, Cassius Dio Cocceianus

Les sept années (54 à 48 av. J.C.) que couvrent les livres 40 et 41 de l’Histoire romaine de Dion Cassius sont cruciales : l’éclatement du triumvirat que s’est partagé le pouvoir, et l’empire, la puissance grandissante de César auréolé par ses conquêtes gauloises et son affrontememnt avec l’autre général dévoré d’ambition, Pompée, marquent virtuellement la fin de la République. Avec un recul de trois siècles et demi, Dion Cassius, sénateur romain et historien grec, montre, sans prendre parti pour l’un ou pour l’autre des deux adversaires, l’impuissance du Sénat, la faillite des institutions républicaines et la tyrannie naissante des dynastes. Il le fait dans un récit qui privilégie les scènes et dramatise les fureurs et les déchirements qui traversent les citoyens des deux camps emportés dans la même guerre sans merci. La présente traduction est la première en français depuis près de cent cinquante ans.