Histoire Biblique Du Peuple D Israel

L’histoire d’Israël entre mémoire et relecture
by Philippe Abadie

Longtemps, l’archéologie fut biblique, c’est-à-dire au service de la vérité du texte. En témoignent nombre d’ouvrages grand public dont le but avoué est d’accréditer que ” la Bible a dit vrai “. Or aujourd’hui, l’archéologie est redevenue une science pleinement autonome, sans souci apologétique, simplement étude scrupuleuse de données matérielles. Dès lors, elle élabore un discours parallèle, souvent divergent de celui que construit le récit biblique quand il écrit l’histoire d’Israël. Historiens, archéologues et biblistes se trouvent donc clairement confrontés à une question cruciale : quelle est la nature du récit biblique et son rapport à la vérité ? Philippe Abadie entre dans le débat en étudiant un certain nombre de points d’histoire en discussion aujourd’hui : les origines du peuple d’Israël, la conquête du territoire ou l’existence d’un grand royaume unifié par David et Salomon… Ce faisant, il cherche à établir un juste rapport à l’archéologie et à élargir ce qu’on entend généralement par ” vérité historique “. ” Utiliser le récit biblique comme “document premier”, indépendamment d’une saine critique littéraire, s’avère illusoire. Comme le serait aussi la mise entre parenthèses du récit au profit des seules sources externes. A la question posée : la Bible est-elle un livre d’histoire ? la réponse est forcément nuancée : la Bible est un livre dans l’histoire. ” Et le lecteur de la Bible est invité à distinguer toujours l’intentionnalité historienne des auteurs bibliques dans leurs grandes synthèses théologico-littéraires et la quête moderne d’historicité.

Chronologie Biblique de L’étudiant de la Bible
by Dr. David Payne

Quand a eu lieu l’Exode ? Quel était l’empereur romain à l’époque de la naissance de Jésus ? A quelle époque les exilés israélites revinrent-ils en Juda ? Qui régnait sur Israël au moment des premiers jeux olympiques ? Ces questions et beaucoup d’autres trouvent leur réponse dans cette seule et inestimable Chronologie Biblique, qui peut aussi être utilisée dans le cadre de formations bibliques. Cette chronologie précise les dates bibliques importantes ainsi que celles de plusieurs événements du monde politique et artistique contemporains au temps bibliques. Ce livre comprend aussi un résumé illustré de l’histoire d’Israël par le Docteur David Payne, de l’Institut Biblique de Londres.

Le Retour d’Israël et l’Espérance du Monde
by Abraham Livni

Auschwitz, 1944, création de l’État d’Israël, 1948… paradoxal et bouleversant rapprochement ! D’un côté, l’échec brutal d’une civilisation bimillénaire dont toutes les structures morales se sont effondrées ; de l’autre, la résurrection du peuple mis à part, depuis plus de 3 000 ans, pour découvrir à l’humanité le message éternel des prophètes. Mais entre l’angoisse d’une civilisation détraquée et l’espérance d’une jeune nation retournant à l’héritage surnaturel de ses origines, le choix peut paraître encore incertain.Abraham Livni, puisant aux sources traditionnelles de la pensée hébraïque, analyse les raisons de l’échec d’une civilisation qui avait tenté de dépouiller le vieux peuple d’Israël de sa Terre, de sa bible et de son identité, et nous fait découvrir dans l’histoire du peuple juif l’épine dorsale de toute l’aventure humaine, une Histoire témoin, prototype, porteuse de la seule espérance de salut du monde moderne.Abraham Livni a 20 ans lorsqu’il découvre l’horreur de la Shoah. Il cherche alors à percer le mystère de la haine antisémite. Une longue quête intellectuelle et spirituelle qui le conduira au judaïsme et à s’installer à Jérusalem dans les années 60.Publié en 1984 et plusieurs fois réédité depuis, Le Retour d’Israël et l’espérance du monde a bouleversé des milliers de lecteurs, juifs et non-juifs dans le monde francophone. À l’heure où l’État d’Israël suscite de violentes controverses, il reste d’une brûlante actualité. Le livre a été traduit en hébreu et connait un réel retentissement en Israël.

Comment le peuple juif fut inventé
by Shlomo Sand

Quand le peuple juif fut-il créé ? Est-ce il y a quatre mille ans, ou bien sous la plume d’historiens juifs du XIXe siècle qui ont reconstitué rétrospectivement un peuple imaginé afin de façonner une nation future ? Dans le sillage de la « contre-histoire » née en Israël dans les année 1990, Shlomo Sand nous entraîne dans une plongée à travers l’histoire « de longue durée » des juifs. Les habitants de la Judée furent-ils exilés après la destruction du Second Temple, en l’an 70 de l’ère chrétienne, ou bien s’agit-il ici d’un mythe chrétien qui aurait infiltré la tradition juive ? Et, si les paysans des temps anciens n’ont pas été exilés, que sont-ils devenus L’auteur montre surtout comment, à partir du XIXe siècle, le temps biblique a commencé à être considéré par les premiers sionistes comme le temps historique, celui de la naissance d’une nation. Ce détour par le passé conduit l’historien à un questionnement beaucoup plus contemporain : à l’heure où certains biologistes israéliens cherchent encore à démontrer que les juifs forment un peuple doté d’un ADN spécifique, que cache aujourd’hui le concept d’« État juif », et pourquoi cette entité n’a-t-elle pas réussi jusqu’à maintenant à se constituer en une république appartenant à l’ensemble de ses citoyens, quelle que soit leur religion ? En dénonçant cette dérogation profonde au principe sur lequel se fonde toute démocratie moderne, Shlomo Sand délaisse le débat historiographique pour proposer une critique de la politique identitaire de son pays. Construit sur une analyse d’une grande originalité et pleine d’audace, cet ouvrage foisonnant aborde des questions qui touchent autant à l’origine historique des juifs qu’au statut civique des Israéliens. Paru au printemps 2008 en Israël, il y est très rapidement devenu un best-seller et donne encore lieu à des débats orageux.

Né en 1946, Shlomo Sand a fait ses études d’histoire à l’université de Tel-Aviv et à l’École des hautes études en sciences sociales à Paris. Depuis 1985, il enseigne l’histoire contemporaine à l’université de Tel-Aviv. Les Mots et la terre (Fayard, 2006), est son dernier ouvrage publié en français.


L’Invention de Dieu
by Thomas Römer

Si le judaïsme et, à sa suite, le christianisme et l’islam proclament l’unicité d’un dieu régnant seul de toute éternité sur le ciel et la terre, la Bible hébraïque elle-même témoigne, pour qui la lit attentivement, de ses racines polythéistes. De fait, le ” dieu d’Abraham ” auquel se réfèrent, chacune à sa manière, les trois religions du Livre n’a pas été unique depuis toujours.

Comment un dieu parmi les autres est-il devenu Dieu ? Telle est l’énigme fondatrice que cette plongée aux sources du monothéisme se propose d’élucider en parcourant, sur un millénaire, les étapes de son invention. D’où vient ce dieu et par quel biais s’est-il révélé à ” Israël ” ? Quels étaient ses attributs et quel était son nom avant que celui-ci ne devienne imprononçable ? Quand accéda-t-il au statut de dieu tutélaire des royaumes d’Israël et de Juda ? Sous quelles formes était-il vénéré et représenté ? Pourquoi les autres divinités au côté desquelles il trônait déchurent-elles ? Au terme de quel processus et en réaction à quels événements le culte exclusif qui lui a progressivement été rendu s’est-il imposé ?

À la lumière de la critique historique, philologique et exégétique et des plus récentes découvertes de l’archéologie et de l’épigraphie, Thomas Römer livre les réponses d’une enquête rigoureuse et passionnante sur les traces d’une divinité de l’orage et de la guerre érigée, après sa ” victoire ” sur ses rivaux, en dieu unique, universel et transcendant.

Spécialiste mondialement reconnu de l’Ancien Testament, Thomas Römer occupe la chaire ” Milieux bibliques ” au Collège de France ; il est également professeur à la Faculté de théologie et de sciences des religions de l’Université de Lausanne.


Les Cahiers du Caté
by Antoine Nouis

La question est au commencement de la démarche spirituelle. Croire, c’est refuser de considérer que notre monde se réduit à ce que nous voyons, pensons, entendons. C’est laisser une ouverture, un espace, oser une prière pour accueillir une parole qui vient de Dieu. Croire n’éteint pas les questions, mais les pose. Cet ouvrage pose les questions de la foi : qu’est-ce que la prière ? Comment Dieu est-il créateur ? Pourquoi le mal, la souffrance, la mort ? Quelle est notre espérance ? Pourquoi y a-t-il plusieurs religions ? Ces interrogations traversent la Bible, nous nous proposons de nous mettre à l’écoute de ses questions, ses chemins, ses paroles, ses bouts de réponse. Un ouvrage très pratique avec des histoires pour apprendre et des histoires pour s’amuser ; des idées pour discuter et des idées pour réfléchir ; des textes à jouer, des textes à prier et des textes à vivre. Une manière vivante d’aborder l’Evangile et d’entrer dans la grande aventure de la foi chrétienne.