Eloge Des Meres Faire

Éloge des mères
by Edwige ANTIER

“L’instinct maternel existe : je le rencontre tous les jours. Or, aujourd’hui, la société brise le lien mère-enfant en culpabilisant les mères à tout propos. Dès la naissance, puis lorsque le bébé entre en crèche, et ensuite à l’école, les mères sont contredites dans tous leurs élans instinctifs. Accusées d’être fusionnelles, surstimulantes ou, à l’inverse, absentes, quoi qu’elles fassent, quoi qu’elles disent, m’affirment les mamans, elles ont “toujours faux!” “Pourtant, les recherches en neurophysiologie et en psychologie comportementale le démontrent: l’instinct maternel existe, même si on l’appelle “interaction” ou “accordage”… “Voilà pourquoi il m’est apparu nécessaire d’écrire ce livre, pour rendre hommage aux femmes du XXIe siècle qui veulent concilier leur vie professionnelle et leur rôle de mère, et pour contribuer au bon développement de nos enfants. Car un enfant ne peut se construire si sa mère est en contradiction avec ses sentiments, déstabilisée dans ses attitudes instinctives, bafouée dans son projet éducatif. “Renier l’instinct maternel a sans doute été une étape nécessaire à la libération de la femme, mais cette attitude montre aujourd’hui ses limites: les jeunes mères sont déchirées entre ce qu’elles ressentent et ce qu’on leur dit, leur vie professionnelle est soumise à la loi du “tout ou rien”. “Parce qu’il est d’une importance vitale de comprendre le rôle irremplaçable de la mère auprès du nourrisson et de respecter cette relation privilégiée, j’ai voulu réhabiliter l’instinct maternel. “Je vous aiderai donc à comprendre: pourquoi la mère est à la fois si puissante et si fragile; pourquoi la mère ne réagit pas de la même façon devant un bébé fille ou un bébé garçon; comment et quand envisager la séparation d’avec le bébé; et comment le couple peut éviter de jouer la “chronique d’un divorce annoncé”. “Et l’instinct paternel, dans tout ça? Vous apprendrez ici quel est le vrai rôle du père, bien plus important que celui qui consiste à changer bébé et à lui donner le biberon, sorte de mère-bis réductrice. Tout s’emboîte: le père est l’enveloppe protectrice du duo mère/enfant. “Il y a beaucoup de façons d’être maternelle. Mais chaque être humain sait qu’il n’y a qu’une personne dont l’amour lui sera inconditionnel: sa mère.”


Eloge des pères
by Simone Korff Sausse

« Il n’y a plus de pères… » Et quand on parle de ce père justement, c’est en termes négatifs : il est absent, manquant, inconsistant. Il démissionne, prend la fuite, ne tient pas son rôle… S’il est présent, tendre, attentif, on le traite de papa poule, le voyant comme un double ou, pire, un concurrent de la mère. Pauvre père ! Quoi qu’il fasse, ça ne va jamais. À croire que tout le monde a la nostalgie du pater familias, autoritaire et distant, et qu’on ne supporte pas de le voir occuper une nouvelle place, se détacher d’un modèle qui n’a plus cours aujourd’hui. Le père dérange-t-il ? Pourquoi la société a-t-elle tendance à le nier et à tenir compte essentiellement de la mère ? Ce sont les questions que pose Simone Korff-Sausse, montrant que le père n’est pas un mythe et que les hommes contemporains, loin de démissionner, sont en train d’inventer des modèles de paternité tout à fait inédits. Ce changement en profondeur peut être considéré comme une révolution dont les conséquences sur la famille sont plus positives que certains ne le laissent entendre.

Eloge des mères imparfaites
by Romina Rinaldi

Enfin un livre qui permet de réfléchir sur la maternité et la parentalité sans donner de leçons.
La mère parfaite n’existe pas.
Les médias, les réseaux sociaux, la famille : tout et tout le monde autour du jeune parent lui explique comment bien élever son enfant… en se prétendant parfaitement informé et bienveillant, évidemment !
Après la naissance de sa fille, Romina Rinaldi, elle, a préféré se faire sa propre opinion. Prenant le temps de fouiller dans la littérature scientifique, elle a pris son courage à deux mains pour faire le point sur les grands sujets qui concernent les nouveaux parents : l’accouchement, l’alimentation, le sommeil, les pleurs, et enfin l’éducation.
Chaque expérience familiale est unique. Il n’y a pas UNE méthode éducative. LA mère parfaite n’existe pas, ne peut pas exister. Ce livre à la fois très objectif et très personnel vous le démontrera avec autant de rigueur que d’humour. Il vous aidera à trouver votre voie, et, surtout, à déculpabiliser…