Defense Et Illustration De L Introspection

Vers l’autonomie – L’accompagnement dans les apprentissages
by Marie-Françoise Chesnais, Antoine de La Garanderie

Etre autonome est une des aspirations fondamentales de tout être humain. Dans le domaine des apprentissages, l’autonomie se caractérise par la faculté de prendre en charge ses apprentissages, sa formation, de voir l’utilité de ce qui est à faire et de mener à bien la tâche demandée.
Mais certaines personnes peuvent rencontrer de telles difficultés pour parvenir à une certaine autonomie, qu’elles perdent confiance en leurs capacités et finissent par abandonner.
Le but de l’accompagnement est d’amener l’accompagné à trouver comment dépasser les causes de ses difficultés, à retrouver le goût de la réussite.
La position d’accompagné n’est pas réservée à l’élève : toute personne en situation d’apprentissage, quel que soit son âge, peut avoir besoin d’un accompagnement. De même, tout individu peut être accompagnateur.
Accompagner représente tout un cheminement, un enrichissement aussi, tant pour l’accompagné que pour l’accompagnateur.

Défense et illustration de la virtuosité
by Université de Lyon II. Centre de recherches musicologiques

Cet ouvrage présente un ensemble de textes qui s’articule en une triple dialectique : Baroque/Romantisme, Art vocal/Art instrumental, France/Italie. Le phénomène de la virtuosité donne lieu à des études, comparaisons et confrontations s’intéressant à deux périodes privilégiées, XVIIe et première moitié du XVIIIe siècle d’une part, années romantiques d’autre part, au chant aussi bien qu’à l’instrument, et dans les deux pays qui constituent les pôles de ses manifestations les plus importantes et les plus significatives. En un parcours qui évoque tour à tour le répertoire, l’acte compositionnel, la pédagogie, la technique vocale et instrumentale, l’interprétation ainsi que les données philosophiques, scientifiques et sociologiques, sont présentées de grandes figures mythiques – Tartini, Paganini et Liszt – devenues des symboles de la virtuosité, et également des personnalités attachantes mais quelque peu oubliées comme le violoniste Camillo Sivori et le violoncelliste Auguste Franchomme. Le lecteur trouvera aussi des réflexions sur Rameau, Jean-Jacques Rousseau et sur l’artiste d’exception que fut Marie Jaëll.

500 mots-clefs pour l’éducation et la formationtout au long de la vie
by Francis Danvers

Ouvrage d’actualité dans le domaine de l’éducation, de la formation et de la culture. La 1re édition (PUL, 1992) couvrait la décennie des années quatre vingt et introduisait au lexique des Sciences de l’Education et des pratiques de formation. La 2e édition, entièrement refondue et augmentée, débute avec la loi d’orientation sur l’éducation du 10 juillet 1989 et s’achève en 2002 avec les textes d’application de la loi de modernisation sociale portant notamment sur la validation des acquis de l’expérience. Plus de 1 700 ouvrages placés en annexe de l’ouvrage ont été consultés pour la réalisation d’un guide, support instrumental pour une démarche intellectuelle féconde pour qui veut mieux comprendre les enjeux d’un monde complexe et multiforme de l’éducation au seuil du XXIe siècle. Ce travail ne peut-être comparé aux dictionnaires et encyclopédies de pédagogie réunissant plusieurs dizaines de collaborateurs ou experts dans des domaines spécialisés. Ici l’ambition est plus modeste, mais d’une certaine manière aussi exigeante. Mettre à la portée du plus grand nombre les principaux mots-clefs alimentant les études et recherches pour faciliter la circulation des savoirs dans le domaine de l’éducation et de la formation.

Francis Danvers, professeur des universités, psychologue à l’UFR des Sciences de l’Education, Université Charles-de-Gaulle/Lille 3. Maître en philosophie, Docteur en Sciences de l’Education, a exercé pendant une dizaine d’années le métier de conseiller d’orientation à différents niveaux du système éducatif. Enseignant-chercheur depuis 1991, auteur de travaux sur l’histoire du mouvement d’orientation professionnelle au XXe siècle et membre du laboratoire PROFEOR (Equipe de recherche sur les interactions, Professions, Formation, Education et de l’Orientation), il dirige depuis la rentrée 2000 le Service Commun Universitaire d’Accueil, d’Information et d’Orientation de Lille 3, ainsi que le DESS « Conseil en développement des compétences, en validation des acquis et en mobilité professionnelle ».


S’orienter dans la vie : la sérendipité au travail ?
by Francis Danvers

Combinaison de l’intelligence et du hasard, la sérendipité occasionne des découvertes inattendues et des rencontres imprévisibles. Peut-il y avoir des heureux hasards dans l’existence dont on peut apprendre à se saisir opportunément ?
« Question vive » à l’articulation du système éducatif et du marché de l’emploi, l’orientation concerne les individus, la famille, et la société civile dans son ensemble. Elle mobilise une conception de l’homme et un rapport à un monde commun, mais aussi des valeurs et des options sur le plan éthique, idéologique et politique. Cet ouvrage propose un état de la recherche sur une grande question éducative, à travers 100 mots-clefs nouveaux qui font suite aux 500 entrées de S’orienter dans la vie : Tome 1 (2009).
Son objectif est d’élaborer des éléments de connaissance pour une approche anthropologique de l’orientation au sens large du terme : orientation pédagogique, orientation scolaire et universitaire, orientation des jeunes et des adultes (seniors inclus), orientation tout au long de la vie. Plusieurs disciplines permettent une confrontation de regards avec une visée transdisciplinaire : sciences de l’éducation, psychologie, sociologie, économie, philosophie, histoire et politiques éducatives, anthropologie culturelle, etc. L’orientation saisie comme une pratique sociale multidimensionnelle ouvre sur l’univers des possibles et la créativité des personnes dans des contextes de vie les plus divers.


Une mémoire pour la vie
by Alain Sotto, Varinia Oberto

Comprendre le fonctionnement de la mémoire, la stimuler, permet de l’utiliser au mieux tout au long de la vie !
La mémoire est complexe car elle n’est pas une mais plusieurs, distinctes et complémentaires. Il y a celle qui enregistre les habitudes et permet, une fois appris, de restituer des savoir-faire. Une autre est spécialisée dans les idées et les connaissances sur le monde. Et la mémoire autobiographique est celle des événements de la vie, des situations chargées d’émotions. Indispensable dans toutes les actions de la vie, le moindre de ses dérèglements nous inquiète !

Où se tient la mémoire ? Quel rôle jouent l’attention et l’émotionnel dans l’acte de mémorisation ? La mémoire a-t-elle des limites ? Construit-on sa mémoire dans l’enfance pour la perdre en vieillissant ?

Accessible à tous, Une mémoire pour la vie répond à ces questions et bien d’autres. Riche d’anecdotes et de témoignages, c’est un ouvrage tout à la fois sérieux, attrayant et vivant.
Il rend compte de différentes recherches scientifiques, mais aussi de la propre pratique des auteurs en ateliers ainsi que de leur travail sur la vie mentale, notamment sur le concept de projet : on a l’habitude de situer la mémoire dans le passé, mais dans ce livre les auteurs démontrent que la mémoire est affaire de futur et de projection dans l’avenir.

A propos des auteurs
Alain Sotto est un psychopédagogue, spécialisé en neuro pédagogie et en psychologie de la connaissance. Il reçoit, depuis plus de 20 ans, des enfants et des adultes en difficultés d’apprentissage. Il anime des ateliers pédagogiques à Grignan près de Valence et reçoit en consultation à Paris. Il a fondé en 1989 l’Association de Recherches en Neuropédagogie (ARN) et anime le site www.cancres.com.
Varinia Oberto est pédagogue et écrivain. Elle est responsable depuis plus de vingt ans du suivi méthodologique d’enfants en difficulté scolaire. Elle a animé des stages de formation pour enseignants du Primaire. Elle est également auteur de cédéroms ludo-éducatifs et animateurs d’ateliers d’écriture et de créativité.

Un livre publié par Ixelles éditions
Visitez notre site : http://www.ixelles-editions.com
Contactez-nous à l’adresse [email protected]


Les enseignants face aux racismes
by Patrick Tapernoux

Prétendre définir une échelle des races sur des bases scientifiques relève d’une démarche fondamentalement erronée : nul ne l’ignore aujourd’hui. Mais affirmer l’inanité de la notion de race supérieure n’empêche ni les manipulations ni la mauvaise foi. Beaucoup d’hommes et de femmes, face à l’altérité ethnique, expriment un rejet viscéral dont ils peuvent avoir honte, mais qu’ils ne parviennent pas à contrôler. Evoquer le racisme, c’est souvent se lancer dans des débats aussi passionnels que houleux où l’imaginaire de chacun joue sa partition. Les enseignants, les travailleurs sociaux, comme tous les acteurs engagés dans la vie de la Cité, sont les premiers confrontés, dans leur vie professionnelle, à ces rencontres parfois douloureuses entre des hommes et des cultures porteuses de rites, de coutumes et de traditions différentes. Face à cette montée de l’intolérance, il n’est nullement surprenant que les établissements scolaires soient aussi concernés. La déchirure du tissu social affecte le champ scolaire, où elle entrave les actes d’apprentissage. Les enseignants n’ont pas seulement à gérer les représentations des adultes (parents et collègues) ou celles des élèves mais aussi le poids de leur histoire personnelle, des accidents de parcours et de voisinage… Ainsi sont-ils mis en demeure de se situer face à trois formes de racismes qui induisent et construisent des comportements disparates. En les inventoriant, en exposant leur fonctionnement puis en proposant des voies de remédiation, l’auteur souhaite contribuer à une remobilisation professionnelle et éthique. Car si le racisme fait mal à ceux qui en sont victimes, il n’épargne pas non plus ceux qui le rencontrent d’une manière ou d’une autre dans leur métier comme dans leur entourage privé.

La lettre et la transmission du savoir
by Laurent Cornaz

Thèse. Lettres. 1992