Breve Histoire Du Progres

Une très brève histoire de l’Europe
by John Hirst

Finalement, l’Europe, c’est quoi ? Une assemblée de technocrates ? Un rassemblement politique de nations ? Une monnaie ? Pour le célèbre historien John Hirst, rien de tout cela. L’Europe, c’est avant tout une civilisation fascinante née d’un mélange improbable de culture antique, de religion et de pillages barbares.

De la Grèce antique à nos jours, ce mélange a produit des personnages hauts en couleur : de pieux chevaliers et des papes guerriers, des rois bâtisseurs et des dictateurs sanguinaires, des artistes géniaux, des philosophes et des scientifiques visionnaires. Un joyeux brassage qui a aussi fait surgir de grandes aspirations, romantiques et révolutionnaires.

C’est ainsi qu’a émergée, au fil du temps, une véritable originalité européenne qui a inspiré le monde entier par sa culture ou ses idées politiques. Cette Très brève histoire de l’Europe fait le récit clair, souvent amusant et toujours édifiant, d’une civilisation remarquable… et particulièrement vivante.

La formidable histoire de la civilisation européenne : un condensé de savoir simple et accessible.


Le progrès au XXIème siècle
by Michel Claessens

Cet ouvrage décrit les grandes lignes de l’évolution technoscientifique contemporaine, aujourd’hui déterminée par les trois tendances majeures que sont l’instrumentalisation de la recherche, l’interconnexion mondialisée des techniques et ce que l’on peut appeler “la fin de la science”. Ces caractéristiques détermineront en partie la réponse que l’humanité pourra donner aux crises que nous connaîtront dans un proche avenir : pauvreté, alimentation, réchauffement climatique, énergie. Face à la mondialisation de la technique, une gestion internationale de celle-ci et de ses risques est aujourd’hui nécessaire.

Une Brève Histoire de Mondes
by Frédéric Mathieu

Nous n’avons pas toujours pensé le monde à la manière dont
nous l’envisageons au XXIe siècle. Nous n’avons pas toujours pensé «
le » monde. Du cosmos grec aux infinies monades de l’astrophysique
contemporaine, il a fallu bien des étapes, bien des audaces intellectuelles
pour tracer le chemin qui devait nous conduire à ce constat que nous ne savons
rien qui ne soit exempt de doute. Philosophie, sciences, lettres et religion ne
sont que différentes manières de prendre à bras-le-corps l’énigme de notre
présence à l’univers. Et les réponses – précaires – que nous lui apportons sont
autant d’autres énigmes dont l’investigation inspire les mutations de la
subjectivité. Passion-raison, sujet-objet, donné-créé sont des dichotomies qui ont
cessé de valoir au regard de la cosmologie, ce vaste territoire à perte d’imagination.
Paradoxal : que le fer de lance de la raison démystificatrice soit en même
temps, et aujourd’hui plus que jamais, l’ultime refuge de la métaphysique et de
la poésie. Il faudrait plus d’une vie pour explorer ce paradoxe.
Contentons-nous d’un livre.


2050 Une brève Histoire de l’avenir
by Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique

Et si l’art présageait du futur ?

« L’art, plus qu’aucune autre activité, aidera à nous convaincre de l’urgence. C’est sa grandeur et ce sera sa responsabilité, parce qu’il est à l’avant-garde de toutes les audaces » (Jacques Attali).

La rencontre inédite entre un essai, Une brève histoire de l’avenir de Jacques Attali, et le monde de l’art contemporain à l’occasion de l’exposition aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique (11.09.2015 – 24.01.2016).

Ce livre explore les thématiques de société étudiées par Jacques Attali en pointant la manière dont les plasticiens dépassent le simple constat pour prendre une part active au débat, en développant des projets portés par une forme d’utopie créative.

Faire du musée le miroir d’un monde en mouvement

EXTRAIT

La première vague de l’avenir est celle du déclin de l’empire américain qui a déjà perdu de sa toute-puissance. Il ne représente plus qu’une part décroissante du PIB mondial. Il sera bientôt dépassé par la Chine, l’Europe, puis par d’autres. Même s’il reste la première puissance militaire encore longtemps. Ce déclin correspond aussi à une perte d’explosion de technologies collaboratives qui conduiront à des nouvelles découvertes, en particulier les technologies de l’information, les biotechnologies, etc., qui changeront beaucoup de choses. Cela entraînera des modifications dans les mœurs, ce qui marquera sans doute une victoire croissante et permanente des États-Unis dans l’idéologie dominante.

La deuxième vague est le partage progressif du pouvoir que les États-Unis ont sur le reste du monde avec d’autres puissances. Ceci a déjà commencé par le biais du G20. Cette tentative de gouverner le monde ensemble est une réponse à l’éclatement en cours. Sans doute assistera-t-on à des conflits entre la Chine et le Japon, à des tensions entre l’Europe et les États-Unis, ces ensembles s’entrechoqueront. Nous sommes peut-être en train de vivre le dernier moment de l’Histoire où des conflits entre grandes nations ont encore lieu.

A PROPOS DE JACQUES ATTALI

Economiste, écrivain, conseiller d’état honoraire, conseiller spécial de François Mitterrand de 1981 à 1991, Jacques Attali est né en 1943 à Alger. Il a publié plus de 50 ouvrages et rédige de nombreuses chroniques sur l’actualité. Il est également éditorialiste du magazine L’Express.


Une brève histoire de l’avenir
by Jacques Attali

Jacques Attali raconte ici l’incroyable histoire des cinquante prochaines années telle qu’on peut l’imaginer à partir de tout ce que l’on sait de l’histoire et de la science. Il dévoile la façon dont évolueront les rapports entre les nations et comment les bouleversements démographiques, les mouvements de population, les mutations du travail, les nouvelles formes du marché, le terrorisme, la violence, les changements climatiques, l’emprise croissante du religieux viendront chahuter notre quotidien. Il révèle aussi comment des progrès techniques stupéfiants bouleverseront le travail, le loisir, l’éducation, la santé, les cultures et les systèmes politiques ; comment des mœurs aujourd’hui considérées comme scandaleuses seront un jour admises. Il montre enfin qu’il serait possible d’aller vers l’abondance, d’éliminer la pauvreté, de faire profiter chacun équitablement des bienfaits de la technologie et de l’imagination marchande, de préserver la liberté de ses propres excès comme de ses ennemis, de laisser aux générations à venir un environnement mieux protégé, de faire naître, à partir de toutes les sagesses du monde, de nouvelles façons de vivre et de créer ensemble.

Brève histoire socio-économique du Québec
by John Alexander Dickinson, Brian Young

DESTINÉ AU GRAND PUBLIC comme aux étudiants, ce livre retrace l’histoire du Québec depuis l’occupation du territoire par les Amérindiens jusqu’à l’élection du Parti libéral du Québec de Jean Charest en 2003. Grâce à une solide documentation, à la fine pointe des travaux les plus récents, cette synthèse ouvre des perspectives nouvelles et stimulantes ! Québécois d’origine anglophone, les auteurs profitent d’une distance de bon aloi pour analyser l’évolution de la société québécoise, en privilégiant une perspective socio-économique. Ils n’hésitent pas à examiner le passé à partir des questions actuelles : le rôle des femmes, la culture, les problèmes démographiques, le monde du travail et celui des affaires et la place réservée aux autochtones. Cette nouvelle mise à jour offre un très large développement sur l’histoire contemporaine du Québec et sa place à l’intérieur du Canada et de l’Amérique du Nord. Les deux auteurs étudient les idéologies associées aux référendums de 1980 et 1995 et les changements sociaux qui en ont découlé, jusqu’à la chute du gouvernement Landry. Grâce à un riche index, une bibliographie commentée à chaque chapitre, des nouveaux tableaux et des illustrations actualisées, cet ouvrage demeure une synthèse incontournable de l’histoire du Québec.