A La Rencontre De L Ethique

A la rencontre de l’éthique
by Odile Paycheng, Stéphane Szerman

Après un premier livre publié en 1997, les auteurs de ce nouvel ouvrage offrent aux lecteurs une mise à jour de textes fondamentaux pour un questionnement éthique dans le domaine de la santé. Il s’agit d’un guide pratique de textes de référence, véritable outil de travail pour les professionnels de santé confrontés à un questionnement éthique, mais aussi polir toutes les personnes intéressées par les problèmes éthiques que pose aujourd’hui notre société. L’originalité de cet ouvrage est d’avoir regroupé en un seul volume des textes juridiques français, des textes européens et internationaux ratifiés par la France, mais aussi des codes de déontologie, des chartes, des repères philosophiques et religieux. La première partie présente ces textes dans leur intégralité, la seconde regroupe des extraits classés selon les thèmes éthiques les plus fréquemment rencontrés. Un index permet rapidement de les retrouver. On peut rendre hommage aux auteurs qui contribuent ainsi, par leur recherche, à ce que l’homme soit respecté dans sa dignité.

Science, éthique et droit
by Nicole Le Douarin, Catherine Puigelier

De grands savants, biologistes ou médecins, croisent d’éminents juristes, magistrats et philosophes pour proposer une réflexion approfondie, concrète et très actuelle sur la façon dont la science parfois régit le droit ou parfois le bouleverse. Où en est la réglementation des brevets dans le domaine du vivant ? Jusqu’où peut-on aller dans la collecte d’empreintes génétiques ? Quelles sont les règles acceptables en matière de clonage ? Peut-on utiliser l’hypnose dans les interrogatoires de justice ? Et Internet, faut-il le contrôler, le réguler, le laisser libre ?Les progrès de la science, aussi considérables que rapides, posent toute une série de questions au droit et à l’éthique. Qu’est-ce qui est permis ? Comment poser des limites et des normes sans brider la démarche des scientifiques ?Nicole M. Le Douarin est professeur honoraire au Collège de France, membre de l’Académie américaine des sciences et de la Royal Society de Londres. Elle a été secrétaire perpétuelle de l’Académie des sciences. Catherine Puigelier est professeur de droit à l’université du Havre, ancien directeur de l’Institut d’études judiciaires de l’université Paris-XIII. Contributions de Claude Allègre, Gérard Blandin, Christian Byk, Jean-Pierre Changeux, Frédérique Dreifuss-Netter, Jean Foyer, Hélène Gaumont-Prat, François Gros, Bronislaw Kapitaniak, Nicole M. Le Douarin, Bertrand Mathieu, Gérard Mémeteau, Olivier Pourquié, Catherine Puigelier, Jerry Sainte-Rose, Bertrand Saint-Sernin, Claude Sureau, François Terré, Charles Tijus, Jeanne Tillhet-Pretnar, Christophe Willmann.

L’agir éthique de la direction d’établissement scolaire
by Lise-Anne St-Vincent

Devant les nombreux changements qui touchent l’école, le rôle de la direction d’établissement se complexifie. Simultanément, le nombre de problèmes éthiques vécus dans les milieux scolaires s’accroît, et il devient nécessaire que les directions d’établissement développent leur agir éthique pour faire face à ces nouveaux défis. Le développement de l’agir éthique ne s’effectue cependant pas de manière spontanée ; il est plutôt le fruit d’une pratique réflexive. Il est donc souhaitable d’accompagner et de guider les professionnels dans ce processus afin d’éviter qu’ils évoluent seuls dans un contexte instable et dans des situations habitées d’enjeux éthiques parfois difficiles à cerner. Le présent ouvrage propose des idées de formation conçues à la suite de diverses recherches menées au cours de la dernière décennie auprès de professionnels de l’éducation. L’auteure souhaite aider la direction d’établissement scolaire à développer son agir éthique, et ce, en abordant différents angles : l’introduction à des fondements théoriques en éthique, la mise en évidence de quelques enjeux dominants actuels dans les écoles afin de mieux circonscrire la source de certains problèmes éthiques ainsi que la présentation de stratégies et d’outils à utiliser dans la formation et dans la pratique.

L’évaluation de programme axée sur la rencontre des acteurs
by Marthe Hurteau, Isabelle Bourgeois, Sylvain Houle

L’évaluation de programmes s’inscrit dans un changement de paradigme mondial qui se traduit, entre autres, par une redéfinition des pouvoirs. La pratique évaluative ne peut se contenter d’ajustements mineurs, ce qui implique un élargissement des compétences de l’évaluateur. Pour les éminents théoriciens Ernest House et Thomas Schwandt, non seulement ceux-ci doivent-ils être compétents sur les plans stratégique et technique, mais ils doivent aussi démontrer une certaine sagesse qui permet à la pratique d’être flexible, attentive et soucieuse d’offrir un jugement rencontrant l’acceptabilité de l’ensemble des parties prenantes. Le présent ouvrage trace le portrait d’une conception de la pratique professionnelle (praxis) qui intègre ces composantes. Les auteurs s’intéressent plus particulièrement à la rencontre entre les acteurs, qui constitue un défi en soi, en présentant un éventail d’approches et d’expériences qui favorisent leur rapprochement.

Ethique et développement durable
by DROZ Yvon et LAVIGNE Jean-Claude

La démarche éthique que nous proposons tranche avec les acceptions courantes du terme dans le langage politique, religieux ou commerciale. Pour nous, il s’agit d’interroger les concepts en vogue, tant au quotidien que dans le "royaume" de la science pour en dévoiler les valeurs. Ainsi la première étape de notre démarche analyse les termes qui nous permettent d’appréhender le monde et en débusque les valeurs implicites. Nous pensons que lorsque les valeurs deviennent explicites, le dialogue entre différents sytèmes de valeurs devient possible. Nous prônons une éthique dialogique dans la pratique et l’analyse de ce mouvement global qu’on appelle le développement durable.

Création et événement
by Jean Greisch, Ghislaine Florival

(Peeters 1997)

La liberté comme processus éthique
by Virgil Cristian Lenoir

 La recherche et l’innovation, si elles permettent une efficacité croissante dans la poursuite des fins humaines, font aussi planer des dangers, liés à l’imprévisibilité de leur développement, qui appellent une responsabilité sans précédent.

L’idée-force de cet ouvrage est que la structure d’un « procès », au sens de processus efficace déployé par la recherche et l’innovation, peut être intrinsèquement éthique, c’est-à-dire prendre en compte et préserver la liberté des acteurs concernés. Il s’agit d’examiner quatre structures éthiques processuelles, chacune pouvant constituer un point de repère pour l’exercice d’une responsabilité.

La liberté comme processus éthique traite de la sortie de dualités conceptuelles solidement installées, comme « théorique/pratique » ou « descriptif/prescriptif », rendue possible par un détour vers les traditions de pensée chinoises. Mais la généralité de la thèse qui veut qu’il existe des procès éthiques doit être testée, de façon privilégiée, sur le cas de la « Main Invisible ». Celle-ci repose-t-elle sur un concept philosophiquement consistant, ou éthiquement suffisant, de « liberté » ?